Tout savoir sur les plantes carnivores

L’entretien des plantes carnivores est souvent une grande énigme car leurs caractéristiques sont peu connues. Ils sont rares dans les zones tempérées, en Europe et en Afrique. Les climats tropicaux, en revanche, sont préférés par ces espèces végétales. En fait, ils sont abondants dans des régions telles que l’Amérique, l’Asie et l’Australie.

Ces plantes suscitent une grande curiosité, notamment en raison de leur capacité à piéger les insectes. Cependant, pour les maintenir en vie, il faut bien les connaître. Dans ce billet, nous vous dévoilons les secrets de ces plantes afin que vous puissiez devenir un expert de leur entretien.

Caractéristiques des plantes carnivores

Les plantes carnivores ont développé la chasse aux insectes comme ressource évolutive pour s’adapter aux sols secs et pauvres en nutriments. En fait, leurs habitats habituels sont les tourbières ou les marais, où les insectes sont abondants et où le sol présente un certain degré d’humidité.

Un autre des aspects les plus identifiables de ces espèces végétales sont leurs feuilles, qui font office de pièges. Il en existe deux types : les pièges actifs, qui sont ceux qui piègent la victime au moyen de mouvements brusques. Et les pièges passifs dans lesquels les insectes sont piégés par des liquides ou des substances collantes.

Mais qu’en est-il des nutriments dont ils ont besoin ? Les insectes sont une source complémentaire, mais pas la principale. La plupart sont fournis par l’eau, les sels minéraux et la photosynthèse, comme la plupart des plantes. Cependant, ils s’avèrent être les plus difficiles à soigner à la maison, surtout ceux provenant de climats tropicaux.

Les meilleurs pots pour les planter

Les pots en plastique sont le meilleur choix pour votre plante carnivore, bien que les pots en porcelaine et en verre soient également un bon choix, mais attention ! Évitez ceux fabriqués dans des matériaux tels que la terre cuite, car lors de l’arrosage de la plante, ces matériaux peuvent libérer des minéraux et autres particules qui se dissolvent dans l’eau et endommagent les racines qui les absorbent.

Comment arroser et nourrir les plantes carnivores ?

Quelle est la clé de l’arrosage ? Il est essentiel d’éviter d’utiliser l’eau du robinet, car elle contient des minéraux qui s’accumulent et les tuent. C’est pourquoi nous vous recommandons d’utiliser de l’eau déminéralisée. Placez le pot sur un récipient d’environ 3 cm de profondeur pour y verser l’eau. Ainsi, la plante l’absorbe sans que les racines n’entrent en contact direct avec les bactéries qui peuvent se former dans le récipient.

En ce qui concerne l’alimentation, il n’est pas conseillé de leur donner plus de deux insectes par mois. Tant que vous le placez dans un endroit où il n’est pas possible qu’ils se chassent eux-mêmes. Pourquoi ? Une consommation disproportionnée d’insectes les intoxique. Vous devez également tenir compte de la période de l’année où votre espèce de plante carnivore a tendance à les attraper. Une astuce qui peut être utile pour l’entretien de ces plantes consiste à appliquer un substrat riche en nutriments comme celui-ci.

Tenez compte de la température et de la lumière

Les paramètres de choix de la température et de la lumière varient selon que les plantes carnivores sont tropicales ou non. Les plantes non-tropicales doivent être conservées pendant 3 à 5 mois à environ 5°C, respectant ainsi leur processus d’hibernation. Les plantes tropicales doivent être maintenues à des températures chaudes toute l’année.

En général, ce type de plante a besoin de 5 heures de lumière directe par jour, mais pas pendant les heures les plus claires. En revanche, les espèces non-tropicales comme la Drosera Rotundifolia doivent éviter la lumière directe, car elles ont tendance à roussir.

Évitez l’humidité et la chaleur excessive !

Attention à l’humidité et à la chaleur excessives ! Ils peuvent provoquer de la moisissure grise et la pourriture des tiges. Dans ce cas, il est préférable de retirer les parties touchées afin d’éviter que les spores ne se propagent à d’autres zones.

Les pucerons et les cochenilles peuvent également se joindre à la fête et commencer à sucer la sève. Ils produisent également un liquide collant qui adhère aux feuilles et finit par provoquer des piqûres, un champignon qui bloque l’oxygénation de la plante et la noircit.

5 types de plantes carnivores

Et comment quitter ce post sans connaître certaines de ces plantes particulières ! Nous avons fait une sélection de nos 5 plantes carnivores préférées :

1. Attrape-mouches de Vénus

Plante carnivore 3

C’est le plus célèbre ! Dans les jeux vidéo Mario Bross, il a pour fonction de manger les personnages. Dans la vie réelle, il peut devenir un anti-moustique exceptionnel. Le Vénus flytrap, ou moins communément appelé Dionaea miscipula, est originaire de Caroline du Nord.

Ses feuilles sont caractérisées par une apparence de gueule avec de nombreuses petites dents. De plus, il a tendance à se nourrir de tous les insectes sauf les pollinisateurs et, attention, il n’attrape les insectes qu’en été.

La chose la plus importante pour garder ce type de plante en vie est de la placer dans un endroit lumineux de la maison. Pendant les mois d’automne et d’hiver, veillez toutefois à ce que vos Vénus ne puissent pas tolérer des températures inférieures à 7ºC. Nous vous recommandons de le diviser en boutures au printemps. C’est une plante qui ne demande pas beaucoup d’attention, l’idéal étant de l’arroser tous les 3 ou 4 jours. Cependant, vous pouvez verser de l’eau dans le récipient et attendre qu’elle soit absorbée par la plante.

2. Drosera Rotundifolia

Plante carnivore 5

Ce genre est la deuxième plus grande plante ! La Drosera Rotundifolia est une sous-espèce que l’on trouve dans les Pyrénées.

Ils peuvent atteindre une longueur de 20 cm et leur saison de splendeur est l’été. Bien qu’elle ait une grande capacité de régénération, si vous voulez que la plante survive aux saisons les plus difficiles (automne et hiver), nous vous conseillons de l’exposer au soleil pendant quelques heures, mais évitez la lumière directe ! Ils sont très sensibles. La dernière chose que vous devez garder à l’esprit est de le conserver à des températures supérieures à 4ºC.

3. Darlingtonia californica

Le Darlingtonia californica a des feuilles qui se terminent en forme de capuchon et qui peuvent atteindre 30 cm. Ces conditions sont la raison pour laquelle elle est communément appelée lys cobra. Ses feuilles peuvent tourner à 180º pendant leur croissance et produisent un nectar juteux qui attire les insectes.

D’autre part, l’effet de transparence généré par ses parois trompe les insectes, car ils pensent que la cavité de la hotte a une sortie facile. Lorsqu’elles pénètrent dans le trou, les guêpes ou les mouches qui constituent la nourriture habituelle se heurtent aux parois et tombent dans le tube sans pouvoir remonter.

Les zones d’origine de cette espèce se trouvent généralement dans les sols en cours de dégel. Pour cette raison, il est conseillé de garder ses racines humides, bien que la partie extérieure de la plante puisse supporter des températures comprises entre 5ºC et 15ºC pendant la saison froide. En été, en revanche, elle supporte des températures comprises entre 20 et 30ºC.

4. Cephalotus Follicularis

Cephalotus Follicularis

Le Cephalotus Follicularis est originaire du sud-ouest de l’Australie et est également connu sous le nom de sarracénie pourpre en raison de la forme de ses feuilles. Contrairement au Darlingtonia Californica, il pousse de manière compacte. En outre, cette sous-espèce combine des feuilles normales et des feuilles-pièges. Les premiers apparaissent au printemps, tandis que les carnivores apparaissent en été.

Saviez-vous qu’il a un taux de croissance très lent ? Et sa durée de vie moyenne est d’environ 5 à 6 ans s’il est dans des conditions optimales. Pour ce faire, placez-les près des fenêtres et veillez à maintenir les racines humides. La température doit être chaude.

5. Pinguicula Grandiflora

Grassette

La Pinguicula Grandiflora est la plante aux plus belles fleurs de toutes celles que nous vous avons montrées. Elles sont de couleur violette et fleurissent généralement au printemps. La texture collante de la surface des feuilles piège les insectes par adhésion.

Cette plante doit être arrosée fréquemment, mais sans excès. Il est très important d’éviter l’engorgement en automne et en hiver, car il ralentit alors sa croissance.