Déconnexion numérique

Qu’est-ce que la déconnexion numérique ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :8 min de lecture
  • Post category:Technologies avancées

Plus de 74 % des travailleurs admettent qu’ils sont disponibles « tout le temps ».

Le fait d’être au téléphone, de recevoir des e-mails et d’être toujours « connecté » finit par saturer notre santé physique et mentale. Pour éviter cette accumulation de stress lié au travail, tous les travailleurs ont le droit à la déconnexion numérique. Ici, nous vous expliquons comment il est réglementé et les clés pour parvenir à un équilibre entre le temps de travail et le temps personnel.

La déconnexion numérique est l’un des droits les plus fondamentaux des travailleurs en France. Sa réglementation est précisée à l’article 20 bis du Statut des travailleurs, elle doit donc être respectée tant par les employeurs que par les travailleurs.

Cependant, comme nous l’avons mentionné au début, un pourcentage important de la population admet ne pas faire usage de ce droit. Qui plus est, certains employeurs contournent même la règle et passent des appels ou envoient des courriels à leurs employés en dehors des heures de travail.

Nous devons être clairs sur le fait que le travail commence et se termine à l’intérieur du bureau, de l’usine ou de la maison. Voyons en quoi consiste le droit à la déconnexion numérique.

Qu’est-ce que la déconnexion numérique ?

En partant d’une définition plus ou moins convenue, même aux niveaux institutionnels de l’Union européenne elle-même, nous pouvons donner un contenu au droit à la déconnexion numérique, en soulignant qu’il consiste en la garantie que les travailleurs ne sont pas contraints d’effectuer des activités ou des communications liées à leur activité professionnelle, au moyen de tout outil numérique ou technologique, directement ou indirectement, en dehors de leur journée de travail.

En termes simples, la déconnexion numérique est en quelque sorte la possibilité de se déconnecter du travail sans aucune conséquence négative pour le travailleur. Ce droit garantit et renforce directement le droit au repos du travailleur, ainsi que, indirectement, d’autres droits connexes tels que ceux liés à la réalisation d’un équilibre plus complet et plus efficace entre vie professionnelle et vie privée.

Réglementation en France

En France, le droit à la déconnexion numérique est inclus, depuis 2018, dans l’article 20 bis du statut des travailleurs, qui reconnaît expressément, entre autres droits, le droit à la déconnexion numérique.

On en trouve un autre reflet dans la relativement récente « loi sur le télétravail », qui a élargi ce droit à la déconnexion numérique pour y inclure le télétravail ou le télépendulaire, si populaire de nos jours, en raison surtout de la crise sanitaire à laquelle notre société est confrontée depuis deux ans.

En ce sens, en France, nous pouvons même nous féliciter de disposer d’une réglementation spécifique dans ce domaine, pleinement applicable aux relations de travail. De l’avis des experts, elle peut même être qualifiée de plus favorable que celle d’autres pays dans notre environnement.

Objectif de la déconnexion numérique

Il ne faut pas non plus perdre de vue la relation étroite que la déconnexion numérique entretient avec la nécessaire préservation de la santé physique et mentale des travailleurs. La pleine jouissance des pauses de travail et, en particulier, des vacances tant attendues, contribue au maintien de la santé mentale et physique.

Dans ce sens, il a même été prouvé scientifiquement qu’il existe une relation de causalité entre certains décès, considérés légalement et jurisprudentiellement comme des accidents du travail, et le fait d’encourir des risques supplémentaires dans des environnements de travail ; des environnements où la pression du travail et les exigences imposées à certains travailleurs sont excessives, et ceci est aggravé par les exigences mêmes des heures de travail ( » connexion « ), au-delà de ce qui est humainement raisonnable et sans doute légal.

Il semble évident que l’utilisation d’éléments technologiques permettant l’absence physique du travailleur sur son lieu de travail et l’existence d’un lien quasi permanent entre l’activité professionnelle et l’entreprise devient de plus en plus courante dans le monde des relations de travail.

Toutefois, comme cela a été souligné, cela pourrait avoir un revers dangereux si ces possibilités et avancées ne sont pas utilisées avec la modération, la proportionnalité et le respect nécessaires des exigences minimales de légalité et, plus spécifiquement, de santé et d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Il est essentiel de s’efforcer de combiner tous les éléments susmentionnés, mais sans laisser s’estomper, consciemment ou inconsciemment, les limites strictes entre le temps de travail et ce que nous appelons le temps privé ou privé. C’est quelque chose que nous devons tous faire.

Le repos est à la fois la santé physique et mentale et s’inscrit pleinement dans l’obligation générale de respect qui incombe à toute entreprise, du point de vue de la protection du droit à la santé de ses employés.

Il s’agit donc d’un droit de tous les travailleurs, y compris ceux considérés comme « éloignés », qui doit être effectivement garanti par tous les employeurs et exigé par les travailleurs et leurs représentants légaux, avec un accent particulier sur les périodes de repos estival, où l’engagement des employeurs à limiter l’utilisation de leurs communications par le biais de la technologie est essentiel.

Signes de stress au travail

Maintenant que nous savons que la déconnexion numérique est un droit fondamental, il est important de connaître les symptômes des travailleurs qui ne se déconnectent pas numériquement.Un travailleur qui ne se déconnecte pas souffre de stress lié au travail. Ce sont les symptômes :

  • Il ou elle travaille même lorsque sa journée de travail est terminée. C’est l’une des erreurs les plus fréquentes en matière de télétravail.
  • Elle pense constamment qu’elle « n’y arrivera pas » ou qu’elle « n’a pas le temps » d’accomplir ses tâches correctement.
  • Vous commencez la journée fatigué et avez du mal à vous concentrer sur vos tâches quotidiennes.
  • Vous ressentez une forte pression dans la poitrine, ainsi que des palpitations et de l’anxiété.
  • Vous avez du mal à dormir et à vous détendre pendant la nuit.
  • Vous vous réveillez fatigué.
  • Vous procrastinez et évitez de vous attaquer aux tâches les plus simples au travail.
  • Vous avez constamment l’idée de terminer le travail « le plus vite possible ».
  • Si vous présentez tous ces symptômes et que vous subissez une forte pression au travail, il est très probable que vous souffrez de stress lié au travail et que vous n’exercez pas votre droit à la déconnexion numérique.

Les clés pour obtenir le droit à la déconnexion numérique

Voici quelques conseils pour vous aider à apprendre à vous déconnecter de votre travail et à exercer ce droit :

  • Nous vous recommandons de consacrer une partie de votre journée à la couverture des besoins non professionnels. Par exemple, il est très important de pratiquer des activités physiques, sociales et nutritionnelles et de leur consacrer le temps qui leur correspond.
  • Fixez des limites pour vous-même. Il est bon de tirer le meilleur de soi-même, mais cela ne doit pas vous affecter négativement. Si vous ne pouvez pas faire quelque chose aujourd’hui, vous pouvez l’organiser demain. Et si vous avez besoin d’aide, demandez-la.
  • Établissez des routines et des horaires clairs. Et surtout, respectez-les ! Même en télétravail, vous devez respecter les temps de pause prévus par la loi.
  • Si vous faites du télétravail, réservez un espace dédié dans votre maison pour votre espace de travail. Il peut s’agir d’une chambre individuelle, d’un bureau éloigné de la chambre, etc…
  • Évitez les sentiments de culpabilité ou d’échec. Avoir l’impression de ne pas tout faire n’est pas une mauvaise chose si vous avez une charge de travail excessive. Au contraire, c’est une raison de planifier à l’avance et de demander de l’aide à vos supérieurs ou de leur faire savoir que vous avez besoin d’aide pour une tâche. Non seulement cela vous rendra plus efficace, mais cela vous vaudra également le respect de vos supérieurs.

Déconnexion numérique 2