Enfants surdoués

Enfants surdoués et surdoués, comment les reconnaître ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :8 min de lecture
  • Post category:Santé

Le terme « surdoué » est utilisé dans le langage courant pour désigner les personnes, en particulier les enfants, qui ont des capacités très élevées ou précocement développées. En termes scientifiques, cependant, il est assez complexe de déterminer si une personne est surdouée.

En effet, il n’existe pas de profil unique. Selon la définition classique de la douance, un enfant était surdoué si son QI était supérieur à 130. Mais au cours des dernières décennies, les modèles et les concepts d’intelligence ont évolué et prennent en compte de nombreux autres paramètres que le QI.

D’ailleurs, depuis des années, les experts préfèrent utiliser un concept plus large : celui d’enfants à hautes capacités intellectuelles. Ceci est expliqué dans un guide d' »orientations pédagogiques » pour ces élèves publié par le gouvernement basque.

Doublure, talents, précocité

Le groupe des enfants à hautes capacités intellectuelles comprend les surdoués, ceux qui ont un niveau élevé dans toutes les ressources intellectuelles : mémoire, attention, concentration et autres qui sont décrites en détail quelques paragraphes plus bas. Mais dans ce groupe, il y a aussi les surdoués et les précoces.

Les enfants talentueux se caractérisent par des performances élevées dans un ou plusieurs domaines spécifiques. Les enfants doués sont divisés – selon la classification la plus acceptée – en simples (verbaux, mathématiques, logiques, créatifs, sociaux) et complexes (académiques et artistiques-figuratifs).

Les enfants précoces sont ceux qui présentent un développement évolutif plus important (ou acquièrent des connaissances ou des compétences plus tôt) que les autres enfants du même âge chronologique.

Dans les deux cas, les enfants ne se comportent pas comme la majorité de leur groupe d’âge. Et si cette exceptionnalité présente de nombreuses opportunités positives, elle constitue également un grand défi pour les parents.

Signes permettant de reconnaître les enfants surdoués

Par conséquent, afin de pouvoir rechercher l’aide éducative et professionnelle appropriée et d’accompagner chaque enfant de la manière la plus adaptée à son développement, il est important de pouvoir déterminer s’il est effectivement surdoué. Vous trouverez ci-dessous une liste de neuf indices permettant de les reconnaître.

1. Le développement précoce du langage

À quelques mois à peine, ces enfants articulent déjà leurs premiers mots, et entre un an et un an et demi, certains peuvent tenir des conversations avec un lexique et une syntaxe typiques des stades plus avancés de leur croissance.

2. Acquisition de talents précoces

Les compétences d’apprentissage spécifiques (par exemple, la lecture et les calculs mathématiques) apparaissent également beaucoup plus tôt que chez la plupart des enfants, et souvent de manière indépendante. Ils font également preuve d’une grande facilité à transférer naturellement les connaissances d’un domaine à l’autre.

3. Observation et curiosité

Ce sont des enfants pour qui tout attire l’attention, tant -d’abord- sur le monde qui les entoure que -peu après- sur des sujets abstraits ou beaucoup plus larges, tels que l’origine de la vie, la mort, l’existence hypothétique de Dieu, l’univers, etc. Par conséquent, ils posent souvent des questions inhabituelles pour leur âge.

4. La créativité

Leurs expressions artistiques ou leurs constructions pendant leurs jeux montrent généralement beaucoup de créativité, de fantaisie et d’imagination.

5. Concentration et logique

Ces enfants atteignent des niveaux de concentration élevés dans les tâches qui les intéressent. Ils appliquent un raisonnement logique, persistent dans leurs objectifs et trouvent souvent des solutions alternatives aux problèmes auxquels ils sont confrontés, proches de ce que l’on appelle la « pensée latérale ».

6. Nombreux intérêts et passe-temps

Ces enfants se tournent souvent vers diverses disciplines et passe-temps : lecture, musique, dessin, peinture, jeux de société ou de mots, sports, etc. Dans certains cas, ils sont également très exigeants envers eux-mêmes et vulnérables à l’échec ou au manque de progrès.

7. L’intensité émotionnelle

Beaucoup de ces enfants sont également hypersensibles, et leurs réactions émotionnelles peuvent devenir quelque peu disproportionnées par rapport à ce qui les provoque. Ils présentent également souvent ce que l’on appelle une dyssynchronie du développement : le développement émotionnel se fait à un rythme beaucoup plus lent que le développement intellectuel.

8. Beaucoup d’énergie et d’activité

Les enfants ayant des capacités intellectuelles élevées ont souvent un surplus d’énergie, ce qui les conduit parfois à être diagnostiqués à tort comme souffrant de troubles de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

9. La facilité de s’ennuyer

C’est l’une des caractéristiques les plus courantes de ces enfants. Comme il leur est facile de comprendre et d’apprendre des concepts, ils s’ennuient facilement et s’impatientent devant des tâches répétitives ou peu stimulantes. Cela entraîne des problèmes de comportement et – paradoxalement – de mauvais résultats scolaires, et contribue également à de faux diagnostics.

Comment s’occuper d’un enfant aux capacités intellectuelles élevées ?

Comme nous l’avons mentionné, l’aide professionnelle surtout l’adaptation des environnements éducatifs est généralement très importante dans ces cas. Au-delà, une pédagogue, qui est également mère d’un enfant à hautes capacités intellectuelles, énumère une série de conseils pour s’occuper de ces enfants :

Ne leur demandez pas de se taire

Ce sont des enfants qui parlent généralement beaucoup, car ils ont beaucoup d’intérêts, de préoccupations et par conséquent de questions. Essayez de leur apprendre, oui, à respecter leur tour de parole.

Acceptez leur besoin de rester actifs

Il est essentiel d’accompagner leurs besoins de mouvement et de défis. Si l’activité physique est généralement importante pour les enfants, dans ces cas-là, elle devient indispensable.

Apprenez-leur à réguler leurs réactions émotionnelles

Comme ces enfants sont souvent très émotifs, les adultes doivent faire de leur mieux pour rester calmes et ne pas se mettre en colère ou crier lorsque l’enfant fait de même. C’est la meilleure façon pour l’enfant d’apprendre progressivement à contrôler aussi ces impulsions.

Établissez des règles et des limites

Compte tenu de leurs grandes capacités intellectuelles, de raisonnement et de communication, ces enfants sont souvent très doués pour obtenir ce qu’ils veulent dans les négociations et les discussions. Mais les adultes ne doivent pas oublier leur place et fixer des limites que, sur le long terme, l’enfant appréciera.

Tenez compte de leur âge

Même s’ils sont très intelligents, ce sont des enfants, et il est important de comprendre qu’ils se comportent comme tels. Rappelez-vous le concept de dyssynchronie évolutive : le fait qu’ils sachent lire et faire des maths à un jeune âge ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas piquer des crises de colère parce que par exemple ils ne trouvent pas le jouet qu’ils cherchent.

Jouez avec eux

Passer du temps de qualité à jouer avec les enfants est très important, et encore plus si les enfants eux-mêmes le demandent. Mais il faut aussi comprendre que parfois, ils veulent jouer seuls. Et s’il est bon de suggérer des choses, il ne faut pas essayer de diriger les jeux : ces enfants sont très autonomes et imaginatifs.

Aidez-les à acquérir des habitudes d’étude

L’enseignement de techniques d’étude peut être très utile pour ces enfants, qui ont tendance à s’ennuyer avec le contenu scolaire.

Ne le voyez pas comme un problème

Il est important de se rappeler ce qui a déjà été mentionné : des capacités intellectuelles élevées impliquent un défi, mais aussi de nombreuses opportunités. C’est pourquoi Mateu affirme que l’important est ce que chaque famille fait des possibilités qu’elle lui offre.

C’est pourquoi il insiste sur la valeur d’éduquer dans le respect et d’accompagner avec affection », afin que chaque enfant apprenne à affronter le monde avec « force et équilibre émotionnel », et puisse ainsi se développer pleinement.

Enfants surdoués et surdoués, comment les reconnaître ?