puzzle persone agee

Cinq jeux pour stimuler la mémoire des personnes âgées

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :7 min de lecture
  • Post category:Santé

Le cerveau est un organe mais il fonctionne comme un muscle : plus il est utilisé et « entraîné », plus il a de chances de rester en bonne santé plus longtemps.

Il est normal que la mémoire se détériore dans une certaine mesure au fil du temps. Mais il est possible de contribuer à réduire cette détérioration. De la même manière que l’activité physique aide à maintenir le corps en bonne santé, il existe des activités et des habitudes très simples qui aident à maintenir le cerveau « en mouvement » et donc en bonne condition.

Certaines de ces habitudes sont :

– Porter votre montre sur le bras opposé à celui où vous l’avez toujours portée

–  Effectuer certaines tâches avec la main opposée à celle avec laquelle elles ont toujours été effectuées (tenir un verre, utiliser la télécommande, se brosser les dents etc)

– S’habiller avec les yeux fermés

– Effectuer différents trajets pour visiter des lieux habituels tels que la maison d’un ami ou d’un parent, un magasin, un bar, etc.

Ce sont toutes des façons de briser la routine et d'empêcher le cerveau de fonctionner automatiquement. Cela stimule les synapses, c’est-à-dire les connexions neuronales.

L’exercice physique contribue également à la santé mentale. Parmi onze activités corporelles analysées par des scientifiques américains en 2003, la danse s’est avérée être la plus bénéfique pour la mémoire chez les personnes âgées de 75 à 85 ans, plutôt que les sports classiques comme la natation, le tennis ou le golf.

En effet, le processus d’apprentissage des pas de danse et d’ajustement de la coordination rythmique favorise le développement de nouvelles connexions neuronales. La même étude a également examiné le rôle de certaines activités intellectuelles sur la santé de la mémoire, et a conclu que trois d’entre elles étaient très positives : la lecture, la pratique d’instruments de musique et les jeux de société.

Les jeux présentant des avantages à cet égard, en voici cinq qui stimulent la mémoire et font travailler le cerveau des personnes âgées, améliorant ainsi leur qualité de vie.

Le Jeu des correspondances

C’est le plus connu des jeux de mémoire. En fait, il est également appelé « jeu de mémoire » ou « mémotest », entre autres noms. Il se compose d’un certain nombre de pions (ou cartes), chacun comportant une image, toutes ces images vont par paire : il y a deux pions pour chaque illustration. Au dos, par contre, elles sont toutes pareilles.

Le jeu est simple. Toutes les cartes sont mélangées et placées face cachée sur la table. A tour de rôle, les joueurs en retournent deux : si les images correspondent, le joueur les garde sinon, il les retourne à nouveau et les laisse là où elles étaient.

Le but, bien sûr, est de se souvenir de l'emplacement de ces images afin de pouvoir les retrouver lorsque, au tour suivant, leur partenaire apparaît. Il s’agit d’un jeu très populaire auprès des jeunes enfants, et les jeux en vente dans les magasins sont destinés à cette tranche d’âge. Mais les adultes peuvent aussi s’amuser avec, tout en les aidant à garder leur cerveau en forme.

Les mots croisés et autres jeux sur les mots

Les jeux sur les mots sont également d’une grande utilité, car le langage est un élément clé dans le fonctionnement des « engrenages » du cerveau. En ce sens, il existe de nombreuses possibilités. D’une part, il y a les recherches de mots, le Scrabble – dans ses nombreuses versions, tant en format physique que sur le web et dans les applications pour mobiles et tablettes – et les mots croisés, ainsi que ceux que l’on trouve dans les journaux et les magazines.

D’autre part, il existe des jeux tels que les « mots en chaîne ». Deux ou plusieurs personnes doivent, à tour de rôle, prononcer un mot de manière à ce que la première syllabe de chaque mot corresponde à la dernière syllabe du mot précédent

Une autre proposition pourrait être de commencer par une syllabe et de penser à des mots qui commencent par cette syllabe, qui se terminent par elle ou qui se trouvent au milieu.

Les Sudokus et autres jeux mathématiques

Les Sudokus sont devenus populaires il y a quelques années et sont dans de nombreuses publications, un peu comme la version numérique des mots croisés. Ils sont disponibles dans différents niveaux de difficulté, ce qui les rend accessibles à de nombreuses personnes.

Mais il existe aussi d’autres jeux mathématiques, beaucoup plus simples, qui peuvent être divertissants et plus appropriés pour les personnes âgées ou celles qui ont plus de difficultés. L’une d’entre elles consiste à demander à un membre de la famille ou à une autre personne accompagnant la personne âgée de proposer quelques produits d’achat typiques (comme le pain, le poisson ou le lait) et d’attribuer un prix à chacun d’eux.

Il ou elle posera ensuite des questions : combien vais-je dépenser si je veux acheter une miche de pain et un poisson, combien si je veux un poisson et deux litres de lait, combien vais-je récupérer si j’achète trois miches de pain et que je paie avec un billet de vingt ? Ces calculs simples peuvent être très précieux pour les personnes qui ne les ont pas effectués depuis longtemps.

Les Puzzles

Assembler des puzzles est un passe-temps partagé par des milliers de personnes dans le monde entier. Ils le font presque tous pour le plaisir qu’ils y trouvent, pour son côté ludique et le défi qu’il représente. Mais la résolution d’énigmes offre également de nombreux autres avantages, et la mémoire en bénéficie grandement.

Plus il y a de morceaux, plus le cerveau travaille dur pour trouver les relations entre les images et se souvenir des fragments vus précédemment afin de savoir où ils s'emboîtent. Par conséquent, la tâche consistant à déchiffrer et à reconstituer un puzzle est une excellente activité pour la santé du cerveau.

En plus de favoriser la mémoire, les puzzles aident à développer la patience et la relaxation, et servent donc à soulager le stress et l’anxiété.

Un journal autobiographique

L’écriture n’est pas, à proprement parler, un jeu. Mais elle peut aussi être abordée comme une tâche ludique, un passe-temps amusant qui permet d’exercer l’esprit. En général, écrire un journal intime aide toujours à la mémoire, mais ici, il ne s’agit pas seulement d’un journal intime mais d’un journal autobiographique.

C’est un peu comme écrire ses propres mémoires : une série de notes dans lesquelles la personne raconte ses expériences et ses événements passés.

Revenir sur les moments difficiles de la vie est aussi fondamental pour la dernière étape du cycle de vie que le rêve l’est pour les adolescents et les jeunes adultes.

Ainsi, écrire avec une certaine régularité (une note par jour ou par semaine) permet de travailler la mémoire en faisant un effort pour retrouver les événements du passé, mais c’est aussi une façon de donner un sens à la vie, de trouver un sens à sa propre histoire.

Il s’agit, par ailleurs, moins d’un travail de « récupération » que de création, puisque, comme l’affirme l’écrivain britannique Julian Barnes dans son roman Talking About It : « L’histoire de notre vie n’est jamais une autobiographie ; c’est toujours un roman ».