Le Pilates, un art ou une pratique saine ?

Joseph H. Pilates a créé, au début du 20ème siècle, la méthode qui porte son nom, bien qu’elle ait été connue à l’origine sous le terme de Chrontrologie, en référence à sa double action d’exercer le corps et l’esprit, par le biais d’une respiration contrôlée. Il a ensuite créé la méthode qui est pratiquée aujourd’hui, avec plus de 500 exercices basés sur la culture orientale et occidentale.

Qu’est-ce que la méthode Pilates ?

Cette forme d’exercice se concentre sur le renforcement du corps, avec un accent particulier sur la force centrale, qui comprend la zone abdominale et la colonne vertébrale. Lorsque nous parlons du noyau dans le Pilates, nous faisons référence à la zone allant du bas des côtes au bassin. Tout le travail commence ici.

La méthode Pilates vise à avoir un noyau solide pour améliorer la posture et faciliter le mouvement. L’accent est mis sur la posture, l’équilibre et la souplesse, ainsi que sur le lien entre le corps et l’esprit. En effet, pendant l’exécution des exercices, l’esprit doit être conscient de la respiration et de la façon dont le corps bouge.

Les principes de base qui guident la méthode Pilates comprennent trois aspects fondamentaux :

  • Concentration sur chaque mouvement.
  • L’utilisation des muscles de l’abdomen et du bas du dos.
  • Une respiration constante et contrôlée.

Cette dernière partie, la respiration, est essentielle car elle est basée sur l’utilisation de la musculature de la cage thoracique et sur des mouvements des côtes avant et arrière, et non sur une respiration avec le ventre ou les poumons, comme nous le faisons habituellement.

Les principes de base sont donc le contrôle, la concentration, la fluidité, la précision, la respiration et le noyau (abdomen, bassin et bas du dos).

En fonction de l’exercice, les routines peuvent être pratiquées sur un équipement spécialement conçu à cet effet. Mais pour commencer, un tapis suffit, où l’on peut effectuer les exercices de base. Une fois que vous aurez progressé, vous pourrez intégrer des équipements tels que des poids à main, des bandes élastiques, des rouleaux en mousse et des fitballs.

Les 5 raisons pour lesquelles il est bon de pratiquer le Pilates

Il existe certains éléments qui rendent cette pratique bénéfique, si elle est pratiquée correctement. Parmi ceux qui se distinguent le plus, citons :

Il améliore le tonus musculaire

Les exercices impliquent l’utilisation de certains muscles que nous n’utilisons pas au quotidien. Après la douleur initiale, vous remarquez que vos muscles sont beaucoup plus toniques, ce qui est particulièrement bénéfique pour les personnes âgées et celles qui mènent une vie sédentaire.

Facilite une bonne posture

Les exercices exigent que le corps soit toujours aligné, ils vous apprennent donc à acquérir et à maintenir une bonne posture, ce qui est particulièrement bon si vous souffrez de douleurs lombaires.

Il aide à retrouver de la souplesse

La méthode Pilates permet de retrouver de la souplesse, petit à petit si vous débutez. Avec le temps, et si nous continuons à pratiquer ces exercices, l’amélioration est significative, ce qui est essentiel pour éviter les blessures causées par les chutes.
Améliore l’équilibre : grâce à la connexion corps-esprit que la méthode Pilates poursuit, la conscience de la façon dont nous nous déplaçons et dont le corps fonctionne se développe.

Active le plancher pelvien

La plupart des exercices Pilates impliquent une grande concentration et un travail sur le transversus abdominis, le muscle le plus profond de tous les muscles abdominaux. D’où l’importance d’apprendre à activer ces groupes de muscles.
L’une des meilleures choses à propos du Pilates est qu’il s’agit d’une discipline adaptée à tout le monde, car elle peut être modifiée pour chaque type d’entraînement, de sorte que personne n’aura de problèmes à la pratiquer. Il convient aussi bien aux débutants qu’aux personnes qui font déjà de l’exercice régulièrement.

Les faiblesses du Pilates

Grâce à la possibilité d’adapter tous ces exercices en fonction de la capacité de chaque personne, les faiblesses de la méthode Pilates sont peu nombreuses, à l’exception de quelques considérations mineures :

Il n’a pas de partie aérobique, nécessaire au système cardiovasculaire et clé pour activer la circulation sanguine.
Il ne s’agit pas d’une pratique visant à perdre du poids : le renforcement musculaire nous aide à tonifier certaines zones du corps, notamment les abdominaux, les jambes et les fesses. Cependant, la méthode Pilates, comme nous l’avons déjà mentionné, n’est pas un exercice d’aérobic. Pour une perte de poids efficace, elle doit donc être associée à un régime alimentaire équilibré et à une activité physique d’aérobic comme la marche ou le vélo.
Il n’est pas recommandé de le pratiquer seul. C’est un sport exigeant dans le sens où il doit être étroitement encadré par un entraîneur professionnel capable de répondre à la diversité des élèves.
Elle sollicite le bas du dos et les hanches. Lorsque le bas du dos ou la hanche, ou même le cou, font mal, cela signifie que l’exercice n’est pas effectué correctement. Et c’est là que réside l’importance d’avoir un instructeur spécialisé et qualifié pour corriger la position si l’exercice est mal fait, car certains exercices, s’ils sont mal faits, peuvent aggraver la douleur.

Pilates 2