Domotique

Contrôle de l’éclairage avec la domotique

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :7 min de lecture
  • Post category:Innovations

La domotique appliquée à l’éclairage intègre différents dispositifs qui nous permettent de contrôler l’éclairage, que nous soyons présents dans la maison ou sans fil. C’est ce que l’on appelle l’éclairage intelligent, une façon d’automatiser notre maison pour une plus grande économie d’énergie et domestique. Avec l’installation de dispositifs domotiques dans la maison, il est possible d’économiser jusqu’à 25-30% de la consommation d’énergie. Ils offrent également d’autres avantages tels que le confort, la sécurité et l’accessibilité. C’est pourquoi nous vous proposons de découvrir son fonctionnement et les avantages de la domotique pour l’éclairage de votre maison.

Quelles sont les fonctions de l’éclairage domotique ?

Le fonctionnement d’un système de contrôle d’éclairage intelligent est assez simple lorsqu’il est déjà installé. Sa technologie de connectivité apporte des solutions à nos besoins et nous permet de contrôler plus facilement les zones éclairées. Nous pouvons donc le contrôler et le surveiller à distance depuis une enceinte, une tablette ou un smartphone.

Pour accéder aux systèmes d’éclairage de notre maison, il existe sur le marché plusieurs appareils que nous verrons plus tard. Mais nous pouvons vous dire que la plupart d’entre eux ont de nombreuses caractéristiques similaires :

  • Excellente connectivité sans fil et filaire.
  • Ils contiennent un système de gradation (Dimmer).
  • Ils peuvent être intégrés dans un système d’automatisation général.
  • Ils peuvent remplacer les interrupteurs classiques.

Ces caractéristiques peuvent être obtenues à condition que les appareils et les fabricants soient compatibles entre eux. En d’autres termes, les dispositifs que nous incorporons dans notre contrôle de l’éclairage doivent permettre l’intégration de produits d’autres marques. Par exemple : les deux appareils peuvent contenir des services IFTTT qui permettent de programmer des routines d’automatisation avec des assistants vocaux.

Un autre facteur qui affecte les performances des appareils est la connectivité. Si votre idée est d’installer quelques appareils sans fil, l’une des options les plus répandues et les plus simples est le réseau Wi-Fi.

Si, en revanche, vous cherchez à contrôler l’éclairage de toute la maison, en remplaçant les ampoules, les prises, les lanternes d’extérieur, les téléviseurs ou les projecteurs, les LED de scène… dans ce cas, il est préférable d’opter pour un système qui les relie tous via une connexion de type broadcast avec un routeur. Cela nous permettra de les surveiller en temps réel.

Quels sont les dispositifs domotiques disponibles pour le contrôle de l’éclairage ?

Si nous savons déjà quels sont les besoins en matière de contrôle de l’éclairage de notre maison, nous devons connaître les dispositifs que nous pouvons trouver sur le marché et leurs différences : contrôleurs, actionneurs et capteurs.

1. Contrôleurs

Ce type de dispositif communique via les protocoles TCP/IP. Leur fonction est de contrôler et de comparer les signaux provenant des capteurs et d’envoyer des messages aux actionneurs par voie filaire ou sans fil. Grâce à eux, nous pouvons avoir un contrôle absolu de l’intensité et de la composition de la lumière dans tous les dispositifs d’éclairage domotique. On les trouve sur le marché sous forme de boutons poussoirs colorés (RVB), sous forme d’une application pour smartphone ou sous forme d’un écran tactile intelligent.

2. Actionneurs

Les actionneurs sont chargés d’exécuter les messages envoyés par le contrôleur au moment précis. Ils peuvent ouvrir ou fermer l’alimentation électrique de manière à réguler l’intensité lumineuse en fonction du point de consigne souhaité. Ils nous permettent de contrôler différentes lumières domotiques par câble ou sans fil via Bluetooth ou Wifi. On les trouve sur le marché sous forme de variateurs, d’ampoules à incandescence, halogènes, à vapeur de sodium, LED ou fluorescentes.

3. Capteurs

Les capteurs sont l’un des éléments les plus importants des installations domotiques. Qu’il s’agisse de sécurité, d’éclairage, de son ou autre, ils nous permettent d’avoir un contrôle plus exhaustif de ce qui se passe dans notre maison. Ils sont indispensables si l’on veut faire des économies sur la consommation d’électricité. Nous pouvons programmer des routines d’allumage et d’extinction à l’aide de programmes d’éclairage extérieur/intérieur, éclairer automatiquement une zone, détecter un mouvement pour activer les actionneurs ou, si ce n’est pas le cas, éteindre automatiquement les lumières peu après avoir enregistré l’absence de présence.

Qu’est-ce que le contrôle de l’éclairage apporte à ma maison ?

Au départ, les systèmes domotiques étaient fabriqués pour être installés dans les maisons à des fins esthétiques. Aujourd’hui, grâce au développement de l’IoT (Internet of Things), le concept d’application a changé. Elles ne sont plus seulement esthétiques, mais constituent la base de l’éclairage contemporain et futur.

En général, le contrôle intelligent de l’éclairage nous permet de distribuer la quantité de lumière artificielle là où elle est nécessaire. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, les dispositifs domotiques sont conçus pour réguler le système d’éclairage que nous programmons, et grâce à cela, nous pouvons les surveiller depuis un système central.

Avec l’évolution des technologies, les systèmes de contrôle ont proportionnellement affecté la qualité de l’éclairage des espaces et sont devenus un élément essentiel des habitations. À tel point qu’un système d’éclairage domotique peut être réglé à distance. On est loin de l’ancienne réalité de l’interrupteur classique marche/arrêt.

Aujourd’hui, la réalité est liée à la capacité d’économiser l’énergie et à l’efficacité énergétique dans le respect des réglementations et législations en vigueur. Tout cela dans le but d’obtenir la certification LEED.

Combien coûte l’automatisation de l’éclairage domestique ?

Si vous avez déjà décidé d’intégrer la domotique à votre système d’éclairage, sachez que le coût final dépendra du nombre de dispositifs :

  • Nombre de circuits commutés (boutons et points d’éclairage)
  • Circuits gradués (touches d’intensité ou boutons de type roulette).

En fonction de cela, le prix de l’installation d’un système d’éclairage domotique de base pour une maison de 50 à 200 m2 peut se situer entre 100 et 2 000 euros. Vous pouvez également trouver des modules d’éclairage domotique pour 100 à 300 euros et des ampoules intelligentes contrôlées par Wi-Fi pour 30 à 40 euros. Toutefois, ce montant peut passer de 2 000 à 10 000 euros s’il s’agit d’une maison de luxe de plus de 400 m2 de surface habitable et d’un éclairage extérieur (éclairage public, éclairage de contrôle et de garage…).

Tout dépendra de l’espace que vous voulez contrôler et de la capacité de la maison à ajouter des dispositifs domotiques. Si vous avez encore des doutes, vous pouvez contacter des techniciens professionnels qui vous conseilleront sans engagement.

Contrôle de l'éclairage avec la domotique