Quelles sont les étapes importantes lors d’une migration SEO ?

L’Internet change, tout comme les sites web. À l’ère du numérique, la concurrence féroce et « l’obligation » de se tenir à jour poussent les entreprises à procéder à des changements constants, tant en ligne que hors ligne. Ce scénario implique qu’à un moment donné, elles doivent faire face à une migration vers le web.

En termes généraux, nous entendons par migration web la mise à jour, le déplacement ou la modification d’un site web liés à différentes raisons et facteurs : changement de serveur, de domaine, de structure, mise à jour du contenu, etc. Dans la plupart de ces cas, cette migration web devient synonyme de migration SEO, c’est-à-dire toute mise à jour de notre page web qui implique de changer l’architecture de celle-ci, les urls de toutes ou de certaines des pages ou, en bref, tout aspect qui implique de modifier nos résultats dans les recherches organiques et peut signifier une perte importante de trafic et de positionnement.

Il est très probable que nous n’ayons pas tort lorsque nous disons qu’une migration est l’une des tâches de référencement les plus compliquées et les plus risquées qui puissent être réalisées, car, si elle n’est pas exécutée correctement, elle implique la perte de trafic, de positionnement et de visibilité organique, et par extension, la perte plus que probable de ventes et de revenus d’une entreprise qui dépend du canal en ligne.

Si vous devez entreprendre un processus de migration web, nous vous recommandons de lire ce qui suit pour suivre les étapes correctes ou de suivre cet outil: https://www.swan.tools/fr/  pour éviter toute déception. Selon le type de migration web qui est effectué ou la phase de la migration SEO dans laquelle vous vous trouvez, vous devez prendre en compte plusieurs conseils pour éviter les problèmes et sortir indemne de ce changement de structure.

Les types de migration SEO

Toute migration vers le web comporte des risques qui doivent être atténués par une planification et une analyse préalable appropriées. Cependant, il est nécessaire de tenir compte du fait qu’il existe différents types de migrations SEO et que toutes ne comportent pas les mêmes dangers et difficultés. On pourrait dire qu’il y a des migrations SEO à fort impact, pour lesquelles un haut degré d’implication est nécessaire pour éviter la perte de trafic et de positionnement organique, et d’autres de moindre impact pour lesquelles il n’y a pratiquement aucun risque qu’elles tournent mal.

Bien que la liste suivante énumère les différents types de migration existants, il est courant qu’en plus de toutes les migrations effectuées indépendamment, plusieurs types de migration soient souvent exécutés en même temps : par exemple, il est courant d’effectuer une migration due à un changement de plateforme et de profiter de l’occasion pour effectuer une migration due à un changement d’architecture d’information et à une refonte en même temps.

La migration avec changement de domaine

Imaginez qu’à un moment donné, vous vouliez changer le nom de votre entreprise et que toute l’image de l’entreprise doit être modifiée. Y compris, bien sûr, le site web. Vous devez changer le nom de domaine et effectuer la migration de l’ancien vers le nouveau. Mais le problème est que le nouveau domaine n’a aucune autorisation ou visibilité, donc le changement doit être très bien exécuté pour transférer la force du site précédent au nouveau. De cette façon, pratiquement tout le positionnement est transféré, ou la perte est presque imperceptible. Dans ce type de migration, il est essentiel d’établir des synergies et de travailler en parallèle, par exemple, des équipes de communication pour promouvoir la diffusion de la nouvelle marque et ainsi faire avancer l’un des types de migration les plus compliqués.La migration par changement de CMS ou de plateforme

Il peut sembler que, si votre site web se trouve sur une plateforme, qu’il s’agisse d’un logiciel libre ou propriétaire, et que vous souhaitez changer de CMS tout en conservant le même design, il n’y a pas de risque organique lors de l’exécution de la migration. Rien n’est plus éloigné de la vérité. Il est très probable que vous rencontriez des problèmes liés aux changements d’URL car ceux-ci ne pourront certainement pas être maintenus lors d’un changement de plateforme. En règle générale, les différents CMS ne vous permettent pas de maintenir les liens lors d’une migration, vous devrez donc effectuer une série de redirections permanentes pour établir le nouveau site web sur une autre plateforme. Si, par exemple, vous décidez d’utiliser Drupal comme nouveau CMS, il est également important que vous développiez une stratégie de référencement dans Drupal à travers ses différents modules.

La migration par changement d’architecture ou de contenu du site

Lorsqu’il s’agit de refondre le site web, en plus de savoir comment définir correctement l’architecture de l’information, il est important de ne rien laisser de côté. Si une partie de l’ancienne structure est stratégique pour le projet, elle doit être conservée dans la nouvelle. C’est probablement la raison pour laquelle nous sommes confrontés à l’une des typologies de migration SEO les plus délicates et que nous devons y prêter davantage attention.

Lors d’une migration SEO due à un changement d’architecture ou de contenu, il est important que les moteurs de recherche, tels que Google, comprennent le changement effectué. Sinon, le positionnement et le trafic organique pourraient être perdus au cours du processus.

La migration en changeant le protocole http en https

Bien qu’elles ne soient pratiquement plus réalisées car la plupart des plateformes sont déjà sous le protocole sécurisé https, ce type de migration pourrait être classé comme l’une des moins « impactantes» et des plus difficiles. Dans ce cas, ce qu’il faut faire, c’est une approche directe de réorientation de l’ancienne structure http vers la nouvelle structure https pour éviter, à moyen-long terme, que la structure http continue à recevoir des sessions, et donc de la visibilité.

Les étapes d’une migration SEO

Quel que soit le type de migration, un certain nombre de phases doivent être suivies. Il est recommandé de suivre rigoureusement les phases suivantes avant d’effectuer une migration, que ce soit par protocole, en changeant le CMS ou en redessinant le site web.

1. Etablir une check List des choses à réaliser

Lister toutes les étapes d’une migration SEO est la meilleure chose à faire pour ne pas omettre les phases à réaliser. Vous pourrez ainsi mieux attribuer les tâches à chaque personne et vérifier leur bonne exécution.

2. Connaître la situation antérieure

La première étape, lors de l’exécution de tout type de migration, consiste à savoir par où commencer, à connaître la situation actuelle, à déterminer la marge d’amélioration, les risques éventuels et les limites qui peuvent apparaître au cours du processus. Toutes ces informations vous permettront d’établir un plan d’action garantissant une migration réussie. Dans le cadre de cette analyse, il est essentiel de connaître les paramètres SEO du projet avant la migration (données d’indexation, positionnement, trafic, popularité…), ainsi que de disséquer la concurrence pour savoir quelles seront les attentes et les opportunités après le changement.

3. Optimisation du nouveau site

Dans cette phase précédant la mise en œuvre de la migration SEO, il est possible de déterminer plusieurs tâches :

  • Révision de la nouvelle architecture d’information ou du plan du site : si le type de migration auquel nous sommes confrontés est dû à un changement de AI, il est essentiel de s’assurer que la nouvelle structure proposée vous permettra de maintenir ou d’améliorer le positionnement organique actuel. En même temps, examinez que ce qui est proposé est correct pour le référencement.
  • Analyse technique du référencement : il s’agit de garantir qu’il n’y aura pas de limitations techniques pour les moteurs de recherche ou d’éviter que ce qui est proposé au niveau technique n’entrave un positionnement optimal. En ce sens, il faut tenir compte du fait que certains langages tels que Java Script peuvent empêcher l’indexation correcte du contenu de la structure web, ce qui empêcherait un positionnement correct en fonction des objectifs de référencement.
  • Analyse d’indexabilité – SEO On Page : à ce stade, il est nécessaire de s’assurer que la nouvelle plateforme est optimisée pour les moteurs de recherche et que les bons mots clés ont été choisis pour chaque section. Durant cette phase du processus, il est important de vérifier que les aspects SEO tels que : la structure des balises Hn, les champs SEO, l’URL canonique, Hreflang, le plan du site, le fichier robots.txt… Bref, avoir tout sous contrôle pour éviter les problèmes qui peuvent survenir lors d’une migration SEO.
  • Approche des réorientations. C’est la partie fondamentale de toute migration SEO. Lorsque tous les aspects de SEO On page sont déjà optimisés dans l’environnement de test, et avant la production, vous devez relier l’ancienne structure URL avec la nouvelle par une série de redirections permanentes. Cela vous permettra de transférer la force précédemment acquise, que les moteurs de recherche comprennent le changement et que les utilisateurs n’accèdent pas à des pages qui peuvent provoquer une expérience négative.

4. Mise en production

Après avoir effectué l’analyse de la situation, assurez-vous que tous les aspects « SEO On Page » soient correctement mis en œuvre dans un environnement de test et avoir envisagé des redirections, il est temps que le projet voit le jour aux yeux des utilisateurs et des moteurs de recherche. Une fois que la migration est finalement exécutée au niveau technique, vous devez être conscient que tout a été fait correctement et assurez-vous que Google comprend le changement et qu’il n’y a pas de problèmes.

(Vu 8 fois, 1 visites aujourd'hui)