Bienfaits de la marche 2

Pourquoi il est si important de respecter les pas quotidiens recommandés

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :4 min de lecture
  • Post category:Sports

Les adultes ont tendance à prendre du poids jusqu’à l’âge moyen. Sans être excessive, cette prise de poids peut, à la longue, conduire à l’obésité. Selon une nouvelle étude le fait d’atteindre l’objectif d’une marche quotidienne permet en fait de prévenir les principales maladies. Les chercheurs ont demandé à plus de 6 000 participants âgés de 41 à 67 ans de porter des bracelets d’activité pendant au moins 10 heures par jour. Les femmes représentaient 73 % des volontaires. Les sujets avaient un âge moyen de 57 ans et un indice de masse corporelle de 28 (24,3 à 32,9). Les trackers d’activité ont également permis aux chercheurs de ne pas avoir à faire d’hypothèses sur l’activité dans le temps. L’étude a analysé une moyenne de quatre années de données sur l’activité et la santé de ces milliers de participants à l’initiative fédérale de recherche en médecine de précision. Les chercheurs ont comparé l’incidence de diverses maladies dans les traits et les conditions observables dans la population générale avec les participants à l’étude portant ce bracelet de suivi de l’activité physique. Les chercheurs ont été autorisés à accéder à leurs dossiers médicaux électroniques, afin de déterminer la corrélation entre le nombre de pas quotidiens et le risque de diagnostic de diverses maladies chroniques.

La marche, une activité idéale pour tous

Les niveaux d’activité des participants ont été suivis pendant quatre ans en moyenne. Le nombre moyen de pas quotidiens du groupe était d’environ 7 700, ce qui signifie que la moitié des membres du groupe ont fait un peu plus et l’autre moitié un peu moins. Les chercheurs ont constaté que les personnes qui faisaient au moins 8 000 à 9 000 pas par jour avaient moins de risques de développer un large éventail de problèmes de santé sur une période de sept ans. La liste comprenait l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète, l’apnée du sommeil, le reflux acide et la dépression clinique. « Nous avons examiné l’association entre le volume et l’intensité du nombre de pas à travers le spectre des maladies humaines en utilisant des moniteurs d’activité commerciaux liés aux dossiers médicaux électroniques d’un individu. Nous avons identifié des associations cohérentes et statistiquement significatives entre les niveaux d’activité et l’incidence du diabète, de l’hypertension, du reflux gastro-oesophagien, des troubles dépressifs majeurs, de l’obésité et de l’apnée du sommeil. Faire plus de pas chaque jour était associé à un risque plus faible de développer ces maladies chroniques », expliquent les chercheurs.

Plus il y a d’étapes, mieux c’est !

« Il n’y a peut-être pas de limite au nombre d’étapes qui sont bénéfiques pour certaines conditions. Pour d’autres, notamment le diabète et l’hypertension, il semble y avoir une sorte de point de bascule entre 8 000 et 9 000 pas. La grande conclusion que nous aimerions faire passer est que plus de pas est généralement mieux », indiquent les auteurs. Les résultats suggèrent également que les personnes en surpoids pourraient réduire leur risque de devenir obèses de 64 % si elles augmentaient le nombre de leurs pas quotidiens de 6 000 à 11 000.

Plus le nombre d’étapes augmente, plus le risque diminue pour la plupart des conditions. Mais ce n’est pas seulement le fait de compter les pas et de respecter les recommandations quotidiennes en matière de santé qui est important, c’est aussi la vitesse de ces pas qui est essentielle pour améliorer la condition cardiovasculaire. Le nombre de pas semble être directement lié à l’intensité des pas, quelle que soit la définition de la cadence de la séance. « Le fait que nous ayons pu détecter des associations fortes entre les pas et la maladie dans cet échantillon actif suggère que des associations encore plus fortes peuvent exister dans une population plus sédentaire », indiquent les experts. Ils affirment également que leurs résultats constituent un premier pas nécessaire vers le développement de prescriptions personnalisées en matière d’activité physique.

Bienfaits de la marche