Est-il mauvais de prendre des suppléments de biotine pour la perte de cheveux et d’ongles ?

Jean, lecteur et membre de fluxnet.fr écrit le texte suivant dans un courriel : « J’aimerais que vous parliez des compléments à base de biotine. J’ai commencé à en prendre il y a une dizaine d’années lorsque mes cheveux sont tombés pendant un certain temps et que mon dermatologue m’a dit qu’il existait un médicament qui complétait les éventuelles carences en biotine et réduisait la chute des cheveux. J’ai essayé et ça a très bien marché, alors je continue à prendre une pilule tous les jours et, à 50 ans, je ne dirais pas que j’ai de beaux cheveux, mais je fais l’envie de beaucoup d’amis… Mais maintenant, j’ai lu que ces compléments peuvent avoir des effets secondaires et je suis inquiet. Je vous serais reconnaissant d’apporter des éclaircissements.

Qu’est-ce que la biotine ?

La biotine, également connue sous le nom de vitamine H ou B7, selon la nomenclature, est un acide vitaminique thermostable, soluble dans l’alcool et l’eau, très oxydable, qui joue un rôle clé dans le métabolisme des sucres, des graisses, des acides aminés et des purines. Elle est donc considérée comme vitale, d’autant plus qu’elle ne peut être synthétisée.

S’il est présent à de faibles niveaux plasmatiques, il peut provoquer une dermatite et une alopécie, ainsi que des ongles cassants et d’autres problèmes. Cependant, il est difficile de présenter une carence en biotine, contrairement à d’autres vitamines, car elle est largement présente dans de nombreux aliments et les quantités nécessaires sont faibles : environ 200 microgrammes chez l’enfant et environ 300 microgrammes chez l’adulte.

Le jaune d’œuf, les noix, le poisson, les abats, etc. contiennent de la biotine en abondance. D’autre part, certaines études suggèrent qu’une part importante de nos besoins en biotine provient du microbiote ou de la flore intestinale, où diverses bactéries la synthétisent afin qu’elle puisse être absorbée par notre intestin. On peut en déduire qu’une carence en biotine ne peut se produire que si le microbiote est fortement altéré, peut-être à la suite du syndrome du côlon irritable ou d’un autre trouble auto-immun, et si notre régime alimentaire est également très déficient.

Les suppléments de biotine sont-ils efficaces ?

Dans ces cas, des suppléments de biotine sont prescrits, ce qui peut effectivement stimuler la production de kératine et de cheveux chez la personne moyenne. Il est normal qu’en prenant ces compléments, les cheveux poussent plus vite et même à des endroits où ils étaient auparavant faibles, de même que les ongles. Toutefois, selon des experts dans le secteur, les suppléments de biotine n’ont jusqu’à présent pas démontré leur efficacité pour prévenir ou inverser l’alopécie.

En d’autres termes, bien qu’ils renforcent les cheveux, ils ne peuvent pas arrêter la chute des cheveux, qui est due à la mort du follicule, et non à sa force dans la production de protéines capillaires. Par conséquent, nous devrions faire comprendre à Jean, avec les données dont nous disposons, que ses « gros cheveux » sont probablement dus à sa génétique plutôt qu’aux suppléments et que, comme on ne peut exclure que le stress causé par la perte de cheveux alimente l’alopécie, le médicament a probablement eu un effet placebo positif en son temps en éliminant le stress.

Perte de cheveux

Y a-t-il des effets secondaires ?

Un expert prévient également que ces compléments fournissent 5 000 microgrammes par dose, soit 15 fois la dose nécessaire au métabolisme, ce qui crée un excès de biotine plasmatique aux conséquences inconnues. Pour l’instant, il a seulement été possible de certifier qu’un excès de biotine peut masquer des problèmes graves dans certains tests sanguins, selon la publication, qui recommande d’informer un médecin de la prise de ce complément avant de se soumettre à un test.

Pour sa part, le ministère de la Santé, par l’intermédiaire de l’Agence Française des médicaments et des produits de santé, indique dans la fiche technique de ces médicaments que notre organisme est parfaitement capable d’éliminer la moitié de la dose sous forme inchangée du composé et l’autre moitié sous forme de sous-produits, sans qu’aucune intoxication due à une consommation excessive n’ait été signalée. Elle ne signale pas non plus d’effets indésirables.

Un site web consacré à la santé signale des problèmes de surconsommation du fœtus ou du bébé dans le cas des femmes enceintes ou allaitantes, mais la fiche technique du médicament les exclut complètement, en déduisant qu’il s’agit d’une substance parfaitement métabolisable. Il n’y a pas non plus de référence à des études indiquant qu’à long terme, il peut causer des problèmes d’infertilité chez les femmes.

Nous pourrions donc dire à Jean qu’il ne doit pas s’inquiéter des effets de la supplémentation en biotine, bien qu’en cas d’analyse de sang, il doit en informer le médecin qui l’a prescrite ou arrêter de la prendre quelques jours auparavant.

Dans l’ensemble, il semble ne rien faire, ni en bien ni en mal. Et, faisant preuve de bon sens, je vous conseille d’arrêter d’en prendre, du moins en ce qui concerne votre portefeuille, car comme le dit les experts, nous n’avons pas besoin de suppléments de biotine.

Mais si vous voulez continuer à en prendre ou en acheter pour les essayer, voici quelques produits parmi lesquels vous pouvez choisir.