Vaisselle

Faut-il laver la vaisselle à l’eau chaude pour la désinfecter ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :6 min de lecture
  • Post category:Cuisine

Bien que la présence du lave-vaisselle soit de plus en plus courante dans les foyers , et bien que nous aimerions pouvoir tout jeter dans le lave-vaisselle et en finir avec le nettoyage, la vérité est qu’il y a encore de nombreuses occasions où nous ne pouvons pas éviter de passer par l’évier.

Faire la vaisselle n’est probablement pas l’une des tâches ménagères préférées de nombreuses personnes : c’est monotone, vous ne pouvez pas vous en débarrasser à moins d’arrêter de manger, c’est un processus laborieux, etc. Pour toutes ces raisons, ce que nous recherchons est un moyen facile et efficace et, pour y parvenir, la température de l’eau joue un rôle fondamental.

Eau chaude ou froide ?

Dans certains cas, lorsque nous nous lavons à la main, nous nous contentons de faire un peu de mousse et de laisser couler l’eau froide. Nous pensons que parce que la saleté a disparu de notre vaisselle, elle est 100% propre.

Mais laver notre vaisselle avec du savon et de l’eau froide ne suffit pas ; cela ne fait qu’enlever la saleté visible, et ne permet pas d’assainir ou de désinfecter la vaisselle des germes et autres formes de bactéries. La Food and Drug Administration (FDA) recommande de laver la vaisselle à l’eau chaude et au savon. L’objectif est d’éliminer les débris alimentaires sur la vaisselle, un terrain propice aux bactéries.

Les avantages de l’eau chaude :

Enlève plus facilement la graisse et les taches : l’eau chaude « détache » les molécules de graisse pour que le détergent puisse s’en saisir et ne pas les relâcher.
Élimine les bactéries et les micro-organismes : l’eau chaude a un pouvoir stérilisant, ce qui réduit considérablement le risque d’éventuelles bactéries et intoxications alimentaires.
Elle a un plus grand pouvoir nettoyant : outre le fait que l’eau chaude ne s’arrête pas aux plats gras, même pour les plats qui ne le sont pas, elle a un plus grand pouvoir nettoyant que l’eau froide car elle accélère le processus de dissolution des aliments et de la saleté de la vaisselle. Cela signifie également moins de temps de récurage.
Elle réduit le temps de séchage : l’eau chaude sèche beaucoup plus rapidement sur la vaisselle que l’eau tiède ou froide, ce qui réduit le risque de propagation des micro-organismes en raison de la présence d’humidité.

Les limites de l’eau froide :

Il ne tue pas les germes et les bactéries : bien qu’il puisse inactiver de nombreuses bactéries et germes et les empêcher de se propager, il ne les tue pas. Pour ce faire, nous devrions au moins rincer la vaisselle à l’eau chaude à la fin.
Il n’élimine pas les graisses : les graisses, les beurres et les huiles deviennent épais et visqueux à basse température.

Elle n’élimine pas complètement le savon : le lavage de la vaisselle à l’eau froide peut laisser une fine pellicule trouble à la surface. En outre, comme elle ne dissout pas les savons et les détergents aussi efficacement que l’eau chaude, une couche de savon peut rester. En séchant, le plat sera trouble.

Il n’élimine pas la viscosité : de nombreuses substances épaisses deviennent visqueuses à basse température (graisses, confitures, miel, etc.) et sont difficiles à éliminer.

De plus, contrairement à l’eau chaude, l’eau froide n’est pas un bon solvant pour de nombreux solutés présents dans les détergents. Ce qu’il fait, c’est durcir le savon. Cela ne signifie pas qu’elle n’est pas utile dans certains cas : les restes de produits laitiers tels que la crème glacée, le yaourt et le lait sont mieux nettoyés à l’eau froide.

En bref, l’eau froide n’a pas une bonne capacité de nettoyage par rapport à l’eau chaude, même si elle peut être efficace si l’on utilise le bon détergent.

Autres aspects importants :

Le détergent :

Le savon que nous utilisons est aussi important, sinon plus, que la température. Il contient des tensioactifs, c’est-à-dire des composés dont les molécules ont un effet sur les graisses et les huiles présentes sur la vaisselle sale. Ces composés ont besoin de chaleur pour un nettoyage rapide et efficace des graisses et des taches.

L’éponge :

La manière dont nous lavons la vaisselle est tout aussi importante que la manière dont nous le faisons. Il est conseillé d’utiliser une éponge qui possède une sorte de surface de frottement, comme des poils en nylon. Mais quel que soit celui que nous choisissons, nous devons le nettoyer souvent avec une solution désinfectante et le remplacer fréquemment (ce n’est pas pour rien qu’il est considéré comme l’un des ustensiles les plus porteurs de germes de la maison).

Trempage :

Le fait de tremper la vaisselle pendant quelques minutes dans de l’eau chaude savonneuse donne aux solvants le temps de commencer à éliminer la saleté et facilite le travail.

Ordre :

Il est important de commencer le lavage par les éléments les moins sales et les moins gras (verrerie, verres, etc.), puis de passer à la vaisselle et aux couverts. Les casseroles et les poêles doivent être laissées en dernier, car elles ont tendance à être plus sales.

Séchage :

Il est préférable de laisser sécher la vaisselle à l’air libre, plutôt que de la sécher avec un chiffon ou une serviette, surtout si elle n’est pas complètement propre, car cela favorise la propagation des germes.
Comme le recommande l’organisation de santé publique Stop Foodborne Illnes, il existe deux façons efficaces de désinfecter la vaisselle :

Mettez-les dans de l’eau chaude, environ 75°C, pendant au moins 30 secondes.
Faites-les tremper dans une solution désinfectante composée d’eau de Javel et d’eau.

Vaisselle 2