Téléphone au volant

Comment utiliser son téléphone portable en voiture sans recevoir d’amende ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :5 min de lecture
  • Post category:Autos/motos

Des règles plus strictes avec l’utilisation du téléphone au volant

L’utilisation des téléphones portables s’est généralisée dans tous les domaines de notre vie, et la conduite automobile ne fait pas exception. En effet, parmi les distractions au volant, l’utilisation d’un téléphone portable est l’infraction la plus fréquemment commise (près de 43 % des amendes émises en 2021 concernaient l’utilisation d’un téléphone portable au volant), une infraction qui devance d’autres comme la fixation de la ceinture de sécurité au volant, l’utilisation d’écouteurs ou la recherche d’objets.

En conséquence, les amendes pour utilisation d’un téléphone portable en voiture sont beaucoup plus sévères qu’il y a quelques années (la sanction peut aller jusqu’à 500 euros et la perte de six points sur le permis de conduire).

Auparavant, c’était à l’agent, à sa discrétion, de décider si vous utilisiez ou non votre téléphone portable. Désormais, les règles sanctionnent même le fait de tenir le téléphone portable à la main, même si vous ne l’utilisez pas. Si une caméra de sécurité routière nous enregistre avec notre téléphone portable à la main, même si nous ne l’utilisons pas, la sanction est la même que si nous ne portions pas notre ceinture de sécurité.

Mais le règlement ne nous interdit pas de le placer à un certain endroit pour l’avoir en vue et permet aux conducteurs d’avoir le smartphone en vue (il nous permet de voir le téléphone mais pas de le manipuler). Elle ne nous permet pas non plus de le porter de quelque manière que ce soit : uniquement avec un support agréé qui ne présente pas de risque.

Où et comment placer le téléphone portable dans la voiture pendant la conduite ?

Le règlement vous autorise à transporter votre téléphone portable sur le tableau de bord, à condition d’utiliser un support agréé et de ne pas le manipuler pendant la conduite. Mais quel support pouvons-nous utiliser, sont-ils tous les mêmes, et pour lequel ne pouvons-nous pas être pénalisés ?

La nouvelle réglementation n’envisage que les supports qui sont placés en dessous de la zone de vision du conducteur et qui permettent le parcours complet du volant et l’accès à tous les éléments du tableau de bord.

Les options approuvées sont les suivantes :

Support magnétique

Support magnétique est l’un des plus utilisés en raison de sa polyvalence et de sa facilité d’installation ; il est petit et peu coûteux. Il se compose de deux parties, une partie fixe qui s’installe généralement sur la grille de ventilation de la voiture ou sur le tableau de bord (selon le modèle) et l’autre au dos du mobile, un adhésif avec une partie magnétique incluse.
Fixation par pince : cette option se fixe sur le couvercle du tableau de bord et le téléphone est inséré dans la pince. Il est équipé de supports qui maintiennent le téléphone en place, mais n’interrompent pas la vue de l’écran.
Support de fente pour CD : il vous permet d’utiliser la fente pour CD, qui n’est plus utilisée depuis quelques années. Certains détenteurs profitent de cette fente pour s’amarrer, une des options les plus solides car il est très difficile pour le mobile de se détacher.
Chacun de ces trois systèmes d’attachement est valable et peut être utilisé sans risque d’être pénalisé.

Et si j’ai besoin d’utiliser mon téléphone ?

S’il est nécessaire d’utiliser le téléphone, les conducteurs doivent s’arrêter dans un endroit approprié, répondre ou passer les appels appropriés et, après avoir terminé, reprendre la route. Pendant la conduite, seule l’utilisation du système mains libres ou Bluetooth est autorisée, même si le véhicule est arrêté dans un embouteillage.

L’utilisation ou la manipulation de navigateurs, d’accès à Internet ou de lecteurs de musique pendant la conduite est également punie par la perte de trois points sur le permis de conduire.

L’utilisation du téléphone portable au volant entraîne une triple distraction : visuelle (les yeux lisent l’écran), cognitive (l’esprit est occupé à traiter le message) et manuelle (taper sur les touches du téléphone portable).

Cela signifie, par exemple, que composer un numéro de téléphone en roulant à 120 km/h est synonyme de parcourir quelque 400 mètres en aveugle, une distance qui augmente si, au lieu de téléphoner, on écrit un message.

Et les porte-ventouses ?

Qu’en est-il des supports à ventouses largement utilisés qui se fixent sur le pare-brise ? Le code de la route ne les autorise pas car ils gênent et obstruent la vision du conducteur.

Il est également considéré comme une option peu sûre car le verre du pare-brise peut être soumis à des changements de température et la ventouse peut se détacher, ce qui peut distraire le conducteur et donc augmenter le risque d’accident. L’utilisation de ventouses peut entraîner une amende de 100 euros et la perte de jusqu’à six points sur le permis de conduire.