Terreau 2

Peut-on réutiliser le terreau ? Voici ce que vous devez savoir…

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :5 min de lecture
  • Post category:Maison

Le terreau peut coûter cher si vous devez le changer année après année, mais est-il possible de le réutiliser ? Ce guide vous montre comment prolonger la durée de vie de ce support de culture essentiel pour le jardinage en conteneur.

Un élément de base du jardinage en conteneurs, le terreau peut être coûteux. Le réutiliser d’une saison à l’autre peut donc sembler logique pour les personnes économes et soucieuses du développement durable qui détestent le gaspillage. Cependant, l’opportunité de cette réutilisation dépend de l’état du terreau – contrairement au bon vin, il ne s’améliore généralement pas avec l’âge ! Lisez ce qui suit pour comprendre la composition de ce milieu de culture et les moyens de le récupérer et de le revitaliser afin d’économiser de l’argent tout en favorisant l’épanouissement des plantes en pot.

Les composants du terreau

Techniquement, le terreau n’est pas de la terre. Il ne contient pas la moindre trace de la bonne vieille terre que l’on trouve dans les pelouses et les jardins. Il s’agit plutôt d’un milieu de culture soigneusement formulé, conçu pour nourrir les plantes dans des récipients, c’est-à-dire des pots. Plus précisément appelé « mélange de rempotage », ce produit est composé d’une charge stérile et d’éléments organiques qui aident les plantes à s’épanouir dans des espaces restreints :

  • La mousse de tourbe et/ou la fibre de coco permettent de retenir l’humidité qui serait autrement perdue par les trous de drainage du pot.
  • La perlite (verre volcanique qui se présente sous forme de petites boules blanches) et/ou la vermiculite (qui ressemble à de la sciure de bois) aident également à retenir l’humidité tout en favorisant l’aération pour des racines saines.
  • L’écorce de pin aide à prévenir les maladies et à maintenir un environnement stable pour les plantes pendant les températures extrêmes.
  • On peut également ajouter de l’engrais pour favoriser la nouvelle croissance et nourrir les plantes.

Au fur et à mesure que ces composants s’épuisent, le mélange peut se tasser et être plus enclin aux infections, aux mauvaises herbes et aux parasites. Cela peut rendre le milieu de culture moins efficace au mieux et nuisible aux plantes au pire.

La durée de vie du terreau d’empotage

Un sac de 25 kg de terreau coûte environ 10 euros, ce qui est loin d’être bon marché ! Surtout si l’on considère qu’un pot d’argile standard de 25 cm nécessite en général trois gallons de terreau.

Heureusement, la plupart des terreaux peuvent durer jusqu’à deux ans, car c’est la durée de vie de la mousse de tourbe qu’ils contiennent probablement. Conseil : pour qu’il reste aussi frais que possible, conservez-le dans son sac d’origine ou dans un autre récipient couvert, dans un environnement contrôlé. Tant que le terreau usagé a encore un aspect assez pelucheux et ne dégage pas d’odeur de pourriture, les jardiniers devraient pouvoir le réutiliser avec de bons résultats. Cependant, si les plantes qui ont poussé dans le terreau ont eu des problèmes de maladies ou d’insectes, il est probablement préférable de jeter le mélange et de recommencer la saison prochaine.

En plus d’une consistance dure et d’une odeur désagréable, il existe d’autres signes indiquant que le terreau est usé, notamment des taches blanches qui indiqueraient la présence de moisissures et la présence de parasites visibles, comme les moucherons. Cependant, certains terreaux usagés peuvent être dépassés sans que cela soit visible, c’est pourquoi certains jardiniers recommandent de les stériliser avant de les réutiliser.

Le pour et le contre de la stérilisation

L’objectif de la stérilisation du terreau avant sa réutilisation est de se débarrasser des microbes pathogènes. Il y a deux façons principales de stériliser le terreau :

La solarisation

La solarisation consiste à mettre le mélange usagé dans des seaux ou des sacs à ordures noirs, à les fermer hermétiquement et à les laisser en plein soleil pendant quatre à six semaines. La chaleur qui s’accumule à l’intérieur tue les bactéries et autres agents pathogènes.

La cuisson au four

La cuisson au four ou au micro-ondes est une méthode de stérilisation beaucoup plus rapide :

  • Mettez le terreau dans un moule, couvrez-le de papier d’aluminium et mettez-le au four jusqu’à ce qu’il atteigne entre 180 et 200 degrès.
  • Faites cuire pendant 30 minutes, puis laissez refroidir complètement avant de l’utiliser. Vous pouvez également mettre le terreau dans des récipients allant au micro-ondes, les recouvrir d’un couvercle ventilé et le faire cuire à pleine puissance pendant environ 90 secondes par livre de terreau.
  • Retirez du micro-ondes, collez du ruban adhésif sur les trous d’aération et laissez refroidir complètement avant de l’utiliser.

Cependant, tous les jardiniers ne préconisent pas la stérilisation du terreau. Certains disent que cette pratique tue également les matières organiques souhaitables qui pourraient s’être retrouvées dans le mélange, comme les turricules de vers, qui combattent les maladies et aident à l’absorption des nutriments. De plus, laisser des sacs noirs dans la cour pendant des semaines ne l’embellira pas vraiment, et la cuisson ou la stérilisation du terreau peut dégager une odeur désagréable.

Terreau