Menu

Découvrez comment devenir un skipper du Vendée Globe.. et très facilement !

26 octobre 2016 - Innovations
Découvrez comment devenir un skipper du Vendée Globe.. et très facilement !

Les amateurs de sensations fortes sont nombreux à suivre les péripéties des participants qui ont choisi de se frotter aux eaux tumultueuses du globe en étant coupés du monde. Le Vendée Globe est une course particulièrement attractive, mais c’est aussi une aventure. Quelques skippers ont de ce fait clairement pris en compte cet aspect, ils seront donc plusieurs à les encourager dès le 6 Novembre prochain.

vendee-globe-logoLe Vendée Globe est à suivre en direct dès le mois de Novembre

29 professionnels ont décidé de participer à cette péripétie qui s’échelonne sur plusieurs mois comme ont pu le faire Jean Le Cam, Desjoyeaux ou encore François Gabart. Cette course au large est particulièrement difficile puisque vous devez vous couper du monde et des technologies. Les familles, les enfants, les proches ainsi que les partenaires restent sur la terre ferme pendant que les skippers vivent une expérience époustouflante. Ils doivent apprendre à maîtriser les eaux, le climat qui n’est pas toujours clément ainsi que les aléas de la course, car le Vendée Globe ne se déroule malheureusement pas sur un fleuve. Les sensations offertes sont intéressantes, les téléspectateurs sont d’ailleurs nombreux à suivre chacune des éditions.

29 skippers prennent le départ aux Sables-d’Olonne

Plusieurs médias se sont mobilisés pour l’occasion, mais ce n’est pas le seul moyen qui est à votre disposition. En effet, le Vendée Globe 2016 se déroule aussi sur internet puisque des sites spécialisés ont vu le jour. Vous avez ainsi la possibilité de suivre la course au large en direct et l’actualité des skippers, leur succès et leur échec. Ils sont 29 à prendre le départ le 6 Novembre prochain, mais ceux qui auront la capacité de braver les eaux du monde entier et de franchir la ligne d’arrivée seront peu nombreux. Les autres auront sans doute abandonné à cause d’un problème.

Deux clans sont également au rendez-vous, car pour certains c’est une course sportive. Il est donc impératif d’être le premier lors de la fin de cette péripétie, mais, pour d’autres, il s’agit d’une aventure à part entière. Aux Sables-d’Olonne, ils sont plusieurs à se préparer avec cet objectif.

Certains sont des sportifs et d’autres sont plutôt des aventuriers

Nous avons ainsi Éric Bellion, Conrad Colman ou encore Didac Costa, qui est âgé de 35 ans. Les informations sur ce participant ne sont pas nombreuses, mais il a déjà eu l’occasion de terminer un tour du monde à bord d’un Imoca. Il avait même pu finir à la 4e place lors de la dernière Barcelona World Race. Il prendra le départ du Vendée Globe 2016 aux côtés de Sébastien Destremau qui lui se définit davantage comme un aventurier. Ce régatier possède un très beau palmarès, il donnera sans doute du fil à retordre à tous les autres concurrents, mais son budget est le plus faible. Il a donc décidé de prendre cette course comme un défi personnel et son objectif premier consiste à terminer cette aventure. C’est aussi le but d’un sexagénaire baptisé Pieter Heerema, ce Néerlandais est un amateur qui veut s’offrir ce petit plaisir.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Pourquoi l’investissement dans l’immobilier doit être concrétisé avant 2017 ?

Grâce à internet, il est relativement facile de trouver un appartement, un terrain ou une maison à vendre, et même...

Fermer