Astuces pour sauver vos plantes !

Les plantes d’intérieur peuvent sembler être des créatures délicates, prêtes à se flétrir au moment où vous vous y attendez le moins, ou à subir l’attaque inattendue d’une légion de minuscules insectes ou champignons mystérieux.

Mais pensez-y : sans accès à l’eau de pluie (non, il ne pleut pas dans votre cuisine) et sans ces merveilleuses coccinelles affamées et prêtes à se régaler d’insectes, cet être végétal avec lequel vous partagez votre vie dépend entièrement de vous et de vos soins.

Mais pensez-y : sans accès à l’eau de pluie (non, il ne pleut pas dans votre cuisine) et sans ces merveilleuses coccinelles affamées et prêtes à se régaler d’insectes, cet être végétal avec lequel vous partagez votre vie dépend entièrement de vous et de vos soins.

Heureusement, la plupart des problèmes des plantes d’intérieur sont relativement faciles à résoudre et relèvent généralement de l’une des quatre catégories suivantes : trop (ou pas assez) d’eau, pot trop petit, manque de nutriments ou insectes.

1. Votre plante est-elle en train de se faner ou de se flétrir ?

Curieusement, une plante qui commence à flétrir peut souffrir d’un excès ou d’un manque d’eau. Cependant, lorsqu’il s’agit de plantes d’intérieur, il est plus probable qu’elles soient trop arrosées.

La plupart des plantes aiment vivre dans un sol qui n’est que légèrement humide au toucher. Attendez donc que la surface de votre pot soit sèche avant de reprendre l’arrosoir. Mais si la sécheresse est votre problème, il peut être utile de regrouper vos plantes ou de les placer dans un bac peu profond avec du gravier et de l’eau jusqu’à environ un centimètre de hauteur.

Ainsi, vos plantes s’arroseront toutes seules, mais le gravier les empêchera d’absorber trop d’humidité et leurs racines de pourrir.

2. Votre plante ne pousse pas ? Jetez un coup d’œil à son pot

Faire tenir les racines de votre plante dans un petit pot est un crime. La raison : votre pot doit être suffisamment grand pour que les racines puissent s’établir, mais aussi pour laisser de la place à de nouvelles racines qui pourront pousser et apparaître, car votre poto ou monstera en aura besoin pour se développer à son rythme naturel.

Si vous voyez des racines qui sortent des trous de votre pot, il est temps de le déplacer et de mettre votre plante dans un récipient plus grand : en règle générale, recherchez un pot d’environ 5 cm de plus que votre plante.

Cet espace supplémentaire permettra aux racines de se développer et à votre plante de croître comme elle en a besoin.

Sauver plantes

3. Votre plante a-t-elle des insectes ou des champignons ? Essayez ceci

Les plantes souffrent des parasites, tout comme les gens peuvent attraper un rhume. Il est donc bon d’inspecter votre plante de temps en temps, à la recherche d’insectes et de champignons qui pourraient l’affaiblir. Le moyen le plus rapide de trouver des insectes potentiels est de secouer ou d’agiter votre main sur les feuilles, comme un éventail.

Si des aleurodes, qui sont l’un des ravageurs les plus fréquents, des moustiques ou tout autre insecte apparaissent pendant que vous faites cela, vous savez que vous avez un problème. Il est également conseillé de vérifier les feuilles : si vous trouvez une substance brillante et collante, votre plante peut avoir des pucerons.

Lorsque vous découvrez que votre plante souffre d’un parasite, il est temps de vous mettre au travail. Ce n’est pas difficile : en général, vous pouvez utiliser un coton trempé dans de l’alcool pour bien nettoyer les feuilles et vous en débarrasser.

4. Et n’oubliez pas de vérifier la lumière

Si vous vivez avec une succulente et que vous l’avez placée dans un coin sombre, ne soyez pas surpris si elle se fane ou devient flétrie. Les succulentes et les cactus sont des plantes qui aiment le soleil et préfèrent un endroit plus lumineux.

La règle de base : une fenêtre orientée au sud ou à l’est fournira la meilleure lumière pour la plupart de vos plantes, à condition de les placer à un ou deux mètres de la fenêtre, pour éviter qu’elles ne brûlent en été.

À l’inverse, une fenêtre orientée à l’ouest peut accueillir une fougère, une monstera ou même une plante-serpent, des plantes qui vivent volontiers avec moins de lumière.