Menu

Un homme paralysé est transplanté et remarche…

19 novembre 2014 - Science, Technologies avancées

Un citoyen polonais de 40 ans qui est resté paralysé du buste après avoir été poignardé dans le dos en 2010, a pu remarcher avec l’aide d’un stabilisateur. Il a été soumis à  une opération unique au monde pendant laquelle on lui a transplanté dans sa colonne vertébrale des cellules provenant de sa cavité nasale.

Le traitement a été réalisé par une équipe de chirurgiens du centre de neuro-réhabilitation pour le traitement des lésions de la moelle épinière à Wroclaw en Pologne.

Ce traitement a utilisé des cellules provenant de notre sens olfactif. Elles se trouvent dans la partie arrière de la cavité nasale et sont les seules cellules dont les fibres nerveuses continuent de croitre durant l’âge adulte.

Les chercheurs pensent qu’elles ont un grand potentiel dans la réparation de la moelle épinière endommagée.

Pendant les deux premières interventions, un des bulbes olfactifs a été extrait et avec lequel il a été cultivé des cellules. Les chercheurs ont obtenu une infime partie de matériau pour pouvoir travailler mais dans laquelle il y avait environ 500.000 cellules. Deux semaines après, elles ont été transplantées sur le patient polonais.

L’équipe a réalisé environ 100 micro-injections d’OEC au-dessus et au-dessous de la lésion. Ensuite ils ont extrait quatre fins morceaux de tissu nerveux de la cheville du patient qui ont été placés sur l’endroit endommagé de 8mm à gauche de la moelle épinière.

Les scientifiques pensent que les cellules OEC ont servi de voie pour la reconnexion des fibres au-dessus et au-dessous de la lésion en utilisant les greffons de nerfs pour fermer la plaie située dans la moelle.

Après la transplantation, le patient polonais a continué avec un programme de réhabilitation de physiothérapie intensif qui, avant l’opération, ne lui avait donné aucun résultat.

Après deux années, il peut maintenant marcher hors du centre de réhabilitation grâce à un stabilisateur.

Trois mois après l’intervention, le patient s’est rendu compte que le procédé avait été un succès lorsqu’il a noté que son muscle gauche avait commencé à se développer.

Étiquettes :

Laisser un commentaire

CERRAR
Lire les articles précédents :
La matière organique sur mars ne provient pas de la contamination de la terre

La matière organique détectée par Curiosity sur Mars n’est probablement pas due à la contamination apportée depuis la terre comme...

Fermer