Rack à palettes : de quoi s’agit-il ?

Les étagères classiques ne sont pas conçues pour entreposer des marchandises lourdes et volumineuses. Il vaut mieux utiliser une installation adaptée à cet effet dans votre entrepôt. Tournez-vous vers des solutions durables et solides comme le rack à palette. De quoi s’agit-il ? Comment choisir votre rayonnage et pourquoi ce type de rack ?

Qu’est-ce qu’un rack à palettes ?

Le rack à palette est un système de stockage conçu spécifiquement pour l’entreposage de marchandises volumineuses dans les entreprises, les entrepôts et les industries. Il est également appelé rayonnage à palettes par les professionnels.

Les utilités du rack à palettes

Comme son nom l’indique, le rack à palette est un type d’étagère de stockage conçu pour accueillir les palettes, qui sont souvent soulevées par des élévateurs. Les étagères sont généralement hautes, tandis que les marchandises sont lourdes. Ces dernières peuvent être dans des cartons ou dans d’autres types de packaging. Dans tous les cas, les marchandises ne doivent pas dépasser les 4 tonnes par niveau selon le modèle choisi. Il existe des racks à palettes qui supportent moins de charges, idéaux pour les lieux de stockage avec des marchandises assez légères. À noter que ces systèmes de stockage sont utiles dans plusieurs secteurs :

  • Industries
  • Grande distribution
  • Magasins de matériaux
  • Logistique

Les types de racks à palettes

Il existe d’autres types de rayonnages à palettes à part le rack classique, qui accueille des marchandises conditionnées sur palette. Il peut être dynamique et mobile. Le rack dynamique offre un meilleur volume de stockage. Il est à privilégier dans les zones de chargement et de déchargement. Quant au rack mobile, sa particularité est qu’il facilite le déplacement des palettes placées latéralement. Elles se glissent sur des rails.

Par ailleurs, les commerces et les entreprises dans la logistique ont besoin du rack picking. Ce système permet de préparer et d’expédier rapidement des commandes aux clients. Il est aussi possible d’utiliser un modèle automatisé : le rack transstockeur. De plus, il dispose d’un rail guidé au sol qui permet d’accéder facilement aux rayonnages en hauteur.

Comment choisir un rayonnage ?

Il ne faut pas se précipiter lors de l’achat du rack a palette vu son importance. Il doit être solide et adapté à l’environnement où il sera utilisé. Ainsi, pour faire le bon choix, il faut commencer par prendre en compte le lieu d’utilisation. La taille et la hauteur du rack à palette dépendent de la profondeur de l’entrepôt. Plus le plafond est élevé, plus il faut opter pour un rayonnage haut.

Le choix doit être différent selon qu’il s’agit d’un rack à utiliser en intérieur ou à l’extérieur. Dans un entrepôt, le meilleur choix est un rack à palettes avec un matériau peint. En revanche, le modèle avec matériau galvanisé est recommandé pour un usage en extérieur. Il résiste mieux aux intempéries.

Outre l’environnement, il faut déterminer à l’avance les types de marchandises et de packaging. Pour des charges lourdes, il convient de choisir un rack spécifique. Il ne faut pas hésiter à demander conseil auprès du vendeur en cas d’hésitation.

Enfin, le mode de chargement est aussi à considérer. Les rayonnages à palettes sont adaptés si vous pensez utiliser un chargement mécanique comme un transpalette. Dans le cas d’un chargement manuel, optez pour un rayonnage moins haut qu’un rack à palettes.

Les raisons d’utiliser un rack à palettes

Le rack à palettes est indispensable pour les industries, les entreprises de production et, même, les collectivités. Le stockage de marchandises devient plus facile grâce au volume proposé sur chaque niveau. Généralement, il est profond et permet de poser les produits conditionnés sur palette.

L’agencement est également plus simple, surtout avec les modèles mobiles. Il suffit de glisser les marchandises sur le rail pour les placer. Le rack à palettes peut être utilisé pour protéger les marchandises. Elles sont placées en hauteur, ce qui les éloigne des nuisibles au sol. En revanche, il faut avoir des gerbeurs ou des chariots élévateurs pour les soulever.