Les échecs de Google

Tout géant possède un point faible et dans le cas de Google ce sont les « amitiés ». Le monde des réseaux sociaux lui résiste tout comme le peuple d’Astérix face aux Romains. Cela a été le cas pour Google+ et pour Orkut sa première incursion dans les réseaux sociaux. L’annonce à fin juin de fermer Orkut en Septembre a servi en partie à rappeler la malchance de Google avec tout ce qui concerne les versions 2.0. de leurs programmes. Mais vous rappelez-vous comment était Orkut ?

Mis en fonction en 2004 et après avoir tenté infructueusement d’acheter Friendster à coup de dollars et grâce à l’essor de MySpace, ce système qui porte le nom de l’ingénieur qui l’a créé, était une sorte de Gmail social qui portait comme emblème un cercle blanc sur un fond rose électrique. Pendant une décade, il a eu une certaine popularité dans les pays comme le Brésil et l’Inde pour fortifier la liste des produits Google qui ont passé « l’arme à gauche » et ils sont assez nombreux :

Google Wave

Ce programme est apparu en 2009 et jusqu’en mars 2012 il fut une plateforme qui intégrait des vidéos, des cartes et des images et un chat social hyper sophistiqué. Ce fut le grand « flop » social de la société.

Google Buzz

Lancé en février 2010 et stoppé en octobre 2011, ce prototype de Google+ orienté plutôt Facebook n’a pas bénéficié des faveurs des utilisateurs.

Google Friend Connect

Né en 2008, l’objectif de cet outil était la connexion d’amis et prétendait créer des communautés sur des blogs et des sites web. Il a migré vers Google+ en 2012.

Google Jaiku

Créé en février 2006, Google a acquis ce service de réseaux sociaux et de micro-blogging d’origine finlandaise en 2007 dans le but de donner la réplique à Twitter. Sa fermeture eu lieu en 2012 en partie à cause des 140 caractères disponibles qui pouvaient être utilisés sur la plateforme.

Google Knol

En 2008, Google lança Knol, plateforme entre Wikipedia et Google Scholar, il était la contraction anglaise de l’expression « unit of Knowledge » (unité de connaissances). Il est hors du marché depuis octobre 2012.

Google Reader

Il a arrêté d’exister il y a environ un an après huit ans d’existence et a laissé des millions d’utilisateurs dans le monde entier.