L’anxiété chez l’enfant : signes et clés pour la détecter

Les troubles anxieux sont les problèmes psychologiques les plus fréquemment diagnostiqués chez les enfants et les adolescents.

L’anxiété est l’un des plus grands maux de notre époque. En France, une enquête publiée en 2017 a montré qu’elle touche 8 personnes sur dix. Et bien que l’on pense souvent qu’il s’agit d’un problème exclusif aux jeunes et aux adultes, les enfants ne sont pas rares à être également touchés par ce problème. De plus, avec la crise sanitaire, les chiffres devraient encore augmenter.

Le pourcentage d’enfants qui souffrent d’anxiété varie considérablement selon l’âge, les sources d’information et les critères évalués. Mais les experts estiment qu’entre 15 et 20 % des enfants souffrent d’anxiété à un moment donné (certaines sources situent la prévalence entre 4 et 32%).

Il convient de préciser que l’anxiété n’est pas toujours nocive. Il existe une anxiété normale, qui est un mécanisme d’adaptation à l’environnement et que toutes les personnes ressentent devant certaines circonstances particulières. Le problème est l’anxiété pathologique, qui génère des réactions beaucoup plus intenses et fréquentes que ne le justifieraient les stimuli présents dans l’environnement, ou même qui se produisent sans aucun stimulus.

L’anxiété, le problème psychologique le plus diagnostiqué chez les enfants

Cette anxiété pathologique peut prendre différentes formes qui sont considérées comme des troubles. Une étude menée par des scientifiques explique que ces troubles sont les problèmes psychologiques les plus diagnostiqués chez les enfants et les adolescents dans notre pays et ceux qui font l’objet de la plus forte demande de soins dans les unités de santé mentale.

C’est un problème qui peut causer de graves dommages pendant l’enfance, avec des effets négatifs sur le bien-être de l’enfant et de ses proches, tant dans la vie familiale et sociale que dans les résultats scolaires.

À long terme, l’anxiété pathologique peut causer des dommages dans le développement de l’estime de soi et des difficultés dans le fonctionnement interpersonnel et l’adaptation sociale. En effet, selon l’étude précitée, l’anxiété infantile constitue un facteur de risque important pour le développement de troubles anxieux à des stades ultérieurs du développement.

Reconnaître l’anxiété chez l’enfant

L’identification de ces problèmes peut être difficile. La cause principale est que, parfois, les signes sont des expressions exagérées ou temporairement inadéquates d’une anxiété ou d’une peur qui est en fait normale pour des causes spécifiques et précises.

Pour cette raison, il est nécessaire de faire attention à reconnaître si les symptômes persistent à long terme et pas seulement à des épisodes spécifiques mais dans des circonstances qui ne justifient pas ce genre de réactions. En outre, l’âge et le niveau de maturité de chaque enfant doivent être pris en compte.

Certaines attitudes qui, chez les adultes ou même chez les adolescents, impliqueraient un certain diagnostic, chez les enfants ce sont des expressions de leur stade évolutif comme le souligne les spécialistes en pédiatrie.

Comment savoir lesquelles sont spécifiques à leur stade de développement ? Les experts établissent trois périodes – en fonction de l’âge – qui permettent de déterminer quelles attitudes et réactions peuvent être normales chez les enfants et lesquelles ne le sont pas :

  1. Dans la première partie de la vie, jusqu’à l’âge de cinq ans, l’anxiété de séparation (réaction excessive qu’ils éprouvent lorsqu’ils sont éloignés de leurs parents ou de leurs figures d’attachement) et l’agitation en présence d’inconnus ou de l’obscurité, entre autres, sont normales. Le seul trouble reconnu à ce stade est appelé « anxiété généralisée ».
  2. Dans la période suivante – entre cinq et douze ans – l’anxiété de séparation ou des phobies spécifiques (aller à l’école, le noir, le sang, les insectes, etc.) sont un problème. En revanche, il est normal qu’ils s’inquiètent d’événements mystérieux, de dommages corporels, du rejet des parents et des résultats scolaires.
  3. Chez les adolescents, les peurs liées à l’adéquation sociale, l’hypocondrie et la peur de la mort sont normales. Les troubles anxieux prototypiques de cet âge sont la phobie sociale et d’autres troubles similaires à ceux de la vie adulte.

Quels sont les symptômes de l’anxiété infantile?

Les symptômes de l’anxiété infantile sont multiples et affectent l’enfant à la fois physiquement et psychologiquement. Ils peuvent être très variés et parfois, « déconcertantes ».

Pour les enfants jusqu’à 7-8 ans, parmi les principaux symptômes, nous pouvons citer les suivants :

– Agitation psychomotrice : faire des mouvements involontaires et sans but, comme marcher sans s’arrêter dans une pièce, se tordre les mains, se tirer les cheveux, bouger la langue, se ronger les doigts ou les ongles, etc.

– Les symptômes neurovégétatifs, qui sont ceux qui affectent les fonctions involontaires du corps : tachycardie, tachypnée (augmentation de la fréquence respiratoire), transpiration excessive, piloérection (chair de poule), etc.

– Plaintes physiques : vertiges, maux de tête, maux d’estomac, tensions musculaires.

– Des pleurs non motivés.

– Comportements d’attachement excessif envers les parents ou les principaux soignants.

– Perte d’appétit

– Problèmes liés au sommeil : insomnie, sommeil agité, somniloquie (parler en dormant), etc.

Chez les enfants plus âgés et les adolescents, certains de ces signes se maintiennent et d’autres apparaissent :

– Oppositionnisme : attitude défiante, désobéissante ou hostile, se traduisant souvent par un refus d’aller à l’école, une réticence à aller au lit, etc.

– Difficulté à se concentrer et à faire attention.

– Préoccupation excessive qui se traduit par un perfectionnisme extrême à l’école, dans les sports ou dans d’autres activités.

– Troubles du comportement alimentaire, tels que l’hyperphagie (augmentation de l’appétit et de la prise de nourriture) ou l’anorexie.

– Anxiété et irritabilité.

Aucun d’entre nous ne souhaite voir un enfant malheureux, mais la meilleure façon d’aider les enfants à surmonter leur anxiété n’est pas d’essayer d’éliminer les facteurs de stress qui la déclenchent, mais de les aider à apprendre à tolérer leur anxiété et à fonctionner du mieux qu’ils peuvent, même lorsqu’ils sont anxieux, et, par conséquent, l’anxiété s’améliorera ou s’estompera avec le temps.

Encouragez votre enfant à parler de ses sentiments mais n’essayez pas de poser des questions suggestives comme « Es-tu anxieux pour l’examen final ? Es-tu inquiet pour l’expo-sciences ? ». Pour éviter d’alimenter le cycle de l’anxiété, ne posez que des questions ouvertes : « Que penses-tu de l’expo-sciences ? ».

Si vous pensez que votre enfant ou votre adolescent souffre d’anxiété, le conseil est de consulter un médecin dès que possible. En général, le traitement consiste en une psychothérapie. Dans certains cas, lorsque la gravité du cas l’exige, des médicaments sont également utilisés.

 

(Vu 24 fois, 1 visites aujourd'hui)
  • Belle et Bio Aubépine 120 gélules - Anti anxiété
    L'aubépine est une plante qui calme et qui vous aide à combattre le stress de tous les jours : stress au travail, stress lié au couple, stress pour les enfants. Elle apaise votre cœur en régulant l'activité cardiaque. Elle ne provoque pas de somnolen
    7,80 €
  • Smartbox Gourmandises d'exception à savourer chez soi Coffret cadeau Smartbox
    Cédez à l’appel de la gourmandise en recevant chez vous une sélection de douceurs signées Fauchon. Depuis plus de 130 ans, la maison ravit le palais des gourmets en proposant des créations innovantes et raffinées. Une véritable quête de l’excellence que vous retrouverez dans 1 boîte de biscuits aux éclats de
    49,90 €
  • Smartbox Coffret créatif d’apprentissage de l’écriture pour 1 enfant Coffret cadeau Smartbox
    La lecture et l’écriture sont des éléments clés pour les enfants, les ouvrant au monde et stimulant leur créativité. Recevez chez vous 1 coffret d’apprentissage à la pratique des lettres de la marque Plume contenant un livret d’activités amusantes, une planche de stickers, des cartes à récits, un bon cadeau
    29,90 €
  • Nuby Clés de Dentition Ice Gel +4 mois
    Description : Les clés de dentition Ice gel Nuby sont un jouet conçu pour bébé, pour atténuer la douleur lors de la poussée dentaire et stimuler le développement de ses capacités motrices. Leurs surfaces sont fraîches grâce au gel liquide froid qu'elles contiennent. Mordillées par votre jeune enfant, elles
    7,80 €