Le courrier électronique est le service le plus ancien d’internet et malgré les tentatives de le supplanter comme système de communication, il continue d’être le plus utilisé actuellement malgré le peu d’innovations réalisées durant plus de trente ans. Dans le but de suspendre les formats et les protocoles très anciens pour un système plus ouvert favorisant de nouvelles possibilités depuis les plus simples jusqu’aux plus complexes, la société Inbox vient de lancer sa plateforme www.inboxapp.com. Elle offre aux développeurs un ensemble d’outils dans le but de le convertir en un nouveau standard de courrier électronique offrant ainsi sa structure comme package de code ouvert.

Parmi les outils se trouve son moteur de synchronisation dont le code est disponible gratuitement en GitHub et qui est compatible avec les services de Gmail et Yahoo Mail bien que d’ici quelque temps s’ajoutera la compatibilité avec le reste des fournisseurs de courriers IMAP. Les utilisateurs de Microsoft Exchange peuvent demander l’accès au programme des développeurs de Inbox qui dispose d’un support pour ActiveSync et qui actuellement, se trouve en phase beta privée. Avec l’API de Inbox, les développeurs peuvent accéder aux points REST pour récupérer, éditer et envoyer des messages de courrier électronique ainsi que la possibilité de développer leurs propres filtres, d’avoir accès aux archives jointes et à d’autres fonctions sans la nécessité d’envoyer les données du courrier électronique à un tiers.

Avec ces outils de développement, les programmeurs n’auront pas la possibilité d’accéder à toutes les caractéristiques offertes depuis les services de courrier électronique s’ils souhaitent incorporer dans leurs applications des fonctions concrètes. Ceci n’enlève pas le fait qu’à partir de ces outils, ils peuvent construire de nouvelles applications complètes de courriers électroniques de nouvelle génération.

Catégories : Informatique

0 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
TimeAway facilite le contrôle parental sur les téléphones portables

Il ne fait aucun doute que la nouvelle génération fait partie de celles appelées « digital native » et dans laquelle la...

Fermer