Et si vous ouvriez un compte bancaire à l’étranger ?

Ouvrir un comte hors de France? il faut commencer par là…

Tout particulier, professionnel ou propriétaire d’une société offshore établi dans l’un des États de l’Union Européenne peut ouvrir un compte dans la banque de son choix, peu importe si cette dernière est située dans l’État où il réside ou dans un autre état membre. Toutes les affaires bancaires dans l’ensemble de l’Union Européenne se négocient entre le client et son établissement bancaire. Le client est donc libre de choisir la banque qui va gérer son avoir, mais le banquier est tout aussi libre de choisir son client et de refuser par le fait même d’ouvrir un compte à son nom ou au nom de sa société.

Les avantages d’ouvrir un compte bancaire non français

Plusieurs raisons peuvent inciter un individu ou un entrepreneur à vouloir ouvrir un compte bancaire dans un autre pays que le sien. Tenez, par exemple, si il ouvre une société à Dubai ou alors s’il devient propriétaire d’une résidence secondaire ou s’il effectue des déplacements fréquents dans ce pays, ouvrir un compte bancaire peut être avantageux pour bénéficier des services bancaires locaux plus librement. Pour des raisons stratégiques, il peut vouloir profiter d’un régime fiscal moins gourmand dans ledit pays, d’une meilleure qualité des prestations ou de frais de gestion moins élevés. Pour des raisons de sécurité et de confidentialité, il sait que les établissements bancaires offshore sont tenus à la plus grande confidentialité pour éviter un conflit avec sa propre banque, l’argent déposé ou investi ne pouvant être saisi. Il en va de même pour les interdits bancaires français qui peuvent détenir un compte dans certains pays étrangers et profiter des avantages qui leur sont offerts.

La démarche pour l’ouverture d’un compte bancaire étranger

Alors on peut revenir à l’ouverture d’un compte bancaire dans l’Union Européenne qui en soi n’est pas très compliquée et s’apparente à celle qui se déroule en France. Il faut fournir un document prouvant votre identité ainsi qu’une attestation de domicile de moins de trois mois. Il vous sera en outre demandé un dépôt minimum au montant variable d’une banque à l’autre. L’obligation de vous présenter en personne pour procéder à l’ouverture de votre compte bancaire dépend également de l’établissement que vous avez choisi. D’autres formalités et garanties peuvent être requises et varient elles aussi en fonction des critères établis par chacune des succursales bancaires.

Dans un autre ordre d’idées, l’ouverture d’un compte bancaire en Suisse est complexe et coûteux. Juste à l’inverse de l’ouverture d’un compte bancaire en Tunisie.

Enfin, ouvrir et détenir un compte bancaire à l’étranger n’est pas interdit tant et aussi longtemps que vous le déclarez au fisc français en bonne et due forme. Cela dit, il s’agit-là d’une démarche comportant son lot d’avantages qu’il vaut peut-être la peine de considérer selon vos besoins.

(Vu 55 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire