Menu

Conduire un chariot élévateur, les règles de sécurité à connaitre

10 août 2018 - Autres
Conduire un chariot élévateur, les règles de sécurité à connaitre

Beaucoup de personnes pensent qu’il est très facile de conduire un chariot élévateur, pourtant, c’est relativement dangereux et sans connaitre les règles de sécurité, les risques de blessures et d’accidents peuvent être très nombreux. Il est possible de se blesser mais aussi de blesser les autres. Par conséquent, il est primordial de respecter les diverses règles de sécurité existantes. Mais en quoi un chariot élévateur peut-il être dangereux. Quels types de blessures peut-on causer ? Et surtout, quelles sont les règles de sécurité principales à connaitre afin d’éviter tous risques de blessures ?

Les règles de sécurité pour la conduite d’un chariot élévateur

La conduite d’un chariot élévateur est soumise à de nombreuses règles de sécurité et normes. En premier lieu, ces machines doivent faire l’objet de nombreux contrôles. De plus, toutes les opérations effectuées sur les chariots élévateurs doivent obligatoirement être notées dans un carnet d’entretien. Cette obligation date de 2005 et concerne aussi bien les chariots élévateurs neufs ou d’occasion. Par ailleurs, chaque personne amenée à conduire ce genre de machine doit se faire délivrer une autorisation de conduite par son employeur. Pour obtenir cette autorisation, les employés doivent suivre un examen médical et posséder certaines connaissances.

Comment bien se protéger pour conduire un chariot élévateur ?

Bien évidemment, pour éviter de se blesser ou de blesser quelqu’un en conduisant un chariot élévateur, il faut prendre beaucoup de précautions. Mais ce n’est pas tout puisque vous pouvez vous prémunir des blessures et accidents en s’équipant de certains équipements de sécurité tels que le gilet de sécurité, le casque, les chaussures de sécurité. Le chariot élévateur aussi doit être équiper de divers éléments dont l’alarme de recul, les sacs de siège, les feux à LED, le gyrophare ou encore les feux bleus.

Qui est le responsable en cas d’accidents ?

En réalité, il y a plusieurs situations. Dans certains cas, le responsable est l’employeur, dans d’autres cas, le responsable est le conducteur et parfois, les deux parties sont considérées comme responsables. Par exemple, lorsqu’un accident est dû à un chariot élévateur en mauvais état par manque d’entretien ou parce que la zone de manouvre des chariots n’était pas adaptée, là c’est la responsabilité de l’employeur (ou l’entreprise). Lorsqu’il y a un accident parce que le conducteur a conduit dangereusement ou parce qu’il a transporté des charges trop lourdes pour le chariot ou pas adaptées, là c’est la responsabilité du conducteur qui est en cause. Enfin, lorsqu’il y a un accident à cause de défauts mécaniques, entre autres, là il s’agit de la responsabilité des deux parties.

Comme vous l’aurez compris, conduire un chariot élévateur n’est pas aussi facile que l’on pourrait le croire. En fait, il s’agit d’un appareil relativement dangereux qu’il faut conduire avec précaution mais nécessitant aussi beaucoup d’entretiens et de contrôles. L’alarme de recul, par exemple, est un élément très important qui doit être équipé sur tous les chariots élévateurs car grâce à cette alarme, de nombreux accidents peuvent être évités. Dans tous les cas, la conduite d’un tel engin ne doit pas être prise à la légère car les blessures et les accidents peuvent être très graves. Alors avant d’en arriver là, il suffit de se prémunir.

CERRAR
Lire les articles précédents :
Rendez votre commerce plus accueillant grâce à l’éclairage Led

Si vous possédez un commerce, vous devez certainement savoir à quel point l’éclairage commerce est très important mais aussi à...

Fermer