Comment réaliser facilement son whisky maison ?

Le whisky (ou whiskey) est une boisson alcoolisée dont la popularité n’est plus à prouver. Le nombre d’amateurs de ce type de spiritueux ne cesse d’augmenter aux quatre coins de la planète. Mais même s’il est coutume d’acheter son whisky chez le distributeur du coin, en fabriquer soi-même chez soi est possible. Et si vous prévoyez d’organiser un apéro réussi, pourquoi ne pas essayer le fait-maison au lieu d’acheter du whisky Bourbon ou du whisky écossais, japonais ou irlandais ? Vous surprendrez à tous les coups vos invités.

Faire son whisky à la maison

Il faut tout d’abord savoir qu’il existe différents moyens de faire du whisky. L’un d’eux est la distillation, que l’on réalise avec un alambic bien spécifique. Toutefois, sachez qu’en France, distiller son propre whisky est soumis à une règlementation très stricte. Il est crucial de répondre à certaines conditions pour pouvoir le faire et, en tant que particulier, cela est même interdit. Mais une méthode plus simple existe et c’est le principal sujet de cet article.

Les étapes de préparation

Avant tout, il vous faudra vous préparer avec l’ingrédient principal. On parle ici de céréale, et le choix du type peut se faire entre du maïs, du seigle, du blé et de l’orge. Ce dernier est d’ailleurs très utilisé dans la fabrication d’autres boissons alcoolisées telles que la bière, par exemple. Aussi, en fonction du type de whisky que vous souhaitez réaliser et des arômes que vous voulez apporter, le choix de la céréale et de sa qualité est indispensable. Voici donc les étapes à suivre pour une bonne bouteille de whisky fait maison :

  1. Mettez environ 5 kg de céréales dans un sac en jute ou en chanvre et préparez un grand récipient d’eau chaude. Ici commence le processus d’humidification de votre ingrédient principal. Tâchez d’immerger la totalité du sac pendant 5 à 10 minutes environ, ce qui vous garantira une humidification complète.
  2. Retirez le sac puis entreposez-le dans un lieu sombre et fermé tel qu’une cave ou un grenier. Attention, la température dans cet endroit doit être assez chaude, mais jamais froide pour la réussite du processus. Laissez le sac dans la pièce durant une période de 10 à 12 jours.
  3. Lorsque le délai sera écoulé, récupérez vos grains de céréales et nettoyez-les. Pour voir la réussite du processus, vérifiez si de petites racines ou pousses sont apparues sur chaque graine. Si tel est le cas, la préparation est réussie. Sinon, le processus est à refaire. Vous devrez cependant retirer les pousses par la suite. Vous n’aurez qu’à utiliser de l’eau chaude et vos mains pour cela et c’est justement le processus de nettoyage qu’il faut effectuer.
  4. Lorsque vos céréales seront bien propres, vous passerez à l’étape du broyage via un mortier pour obtenir une pâte consistante et uniforme. Ajoutez ensuite 5 litres d’eau environ et mettez-le tout à bouillir. Vous devrez remuer continuellement durant cette étape jusqu’à ce que la pâte se soit totalement transformée en liquide. Ajoutez de la levure et laisser la mixture sur un feu doux durant 30 minutes environ. Pour une touche fruitée par exemple, vous pourrez ajouter des fruits de votre choix durant l’assemblage.
  5. Le processus de fermentation est la prochaine étape. Pour cela, vous n’aurez qu’à transférer le mélange dans un récipient étanche ou un fermenteur durant 10 jours au minimum. Il s’agit en quelque sorte de la phase de maturation.
  6. Vient ensuite l’étape de la mise en bouteille après avoir filtré la mixture et voilà, vous avez votre propre whisky. Si vous le voulez, vous pouvez passer à l’étape du vieillissement de votre liqueur de whisky en la plaçant dans de petits fûts par exemple.

L’alcool, un plaisir à consommer avec modération