Une protéine capable d’éviter la détérioration cognitive de l’Alzheimer

La reeline, une protéine du cerveau chargée des fonctions essentielles comme la plasticité cérébrale, se trouve protagoniste des dernières recherches réalisées dans le domaine des maladies neurodégénératives comme l’Alzheimer grâce à son rôle protecteur selon un des chercheurs de l’université de Barcelone, Monsieur Pujadas. Actuellement, les efforts se dirigent vers l’étude des fonctions de la…

Continuer la lecture