plantes medicinales

Plantes médicinales : ce qu’il faut savoir sur leurs propriétés curatives

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :5 min de lecture
  • Post category:Nature

Les plantes médicinales sont utilisées depuis l’Antiquité pour traiter diverses maladies. Nous vous parlons de leurs propriétés curatives.

Depuis l’Antiquité, les plantes médicinales sont utilisées pour traiter les maladies et affections courantes, grâce aux propriétés curatives qu’elles possèdent.

Les plantes médicinales contiennent des substances chimiques dans leurs feuilles ou leurs fleurs, leur tige ou leur racine, de sorte que, grâce à différentes méthodes de préparation, elles peuvent être appliquées pour traiter différentes affections.

Selon les propriétés de chaque plante, elles peuvent être utilisées pour traiter aussi bien un simple mal de tête que des affections plus graves.

Que sont-elles ?

Les plantes médicinales sont les plantes qui produisent des métabolites secondaires, appelés « principes actifs », des substances chimiques qui exercent une action pharmacologique, bénéfique ou nocive, sur l’organisme vivant.

C’est pourquoi ces plantes sont utilisées comme remède naturel, en fonction de leurs propriétés, pour soulager les maladies et affections courantes et aussi comme moyen de prévention de diverses affections. Par exemple, lorsque les graines de cannabis arrivent à maturité, elles donnent naissance à des bourgeons, ou fleurs de la plante femelle et qui contiennent la plus forte concentration de composés médicinaux utiles.

Depuis combien de temps sont-elles utilisées ?

L’origine des plantes médicinales remonte à l’Antiquité. Avant que la médecine moderne et les médicaments de synthèse n’existent, diverses civilisations anciennes utilisaient ces plantes pour traiter les maladies courantes.

On sait que les Égyptiens utilisaient des herbes médicinales vers 1550 avant J.-C., tout comme les Grecs au 16e siècle avant J.-C. Les plantes médicinales étaient également courantes au Moyen Âge, ainsi qu’à l’ère moderne, avant la découverte de l’Amérique.

Aux XIXe et XXe siècles, la connaissance des plantes médicinales se transmettait de génération en génération, l’utilisation des herbes médicinales pour traiter les maladies et les affections courantes étant principalement attribuée aux femmes.

Comment sont-elles préparées ?

Selon la plante médicinale, elles ont des propriétés spécifiques pour guérir ou prévenir certaines maladies ou affections. Les composés utiles se trouvent généralement dans certaines parties de la plante, comme les graines, les racines, les feuilles ou les fleurs.

Par conséquent, la partie utilisable de la plante dépend de l’espèce en question et il existe différents modes de préparation et d’administration. Parmi les plus courantes, citons :

– L’infusion. Les principes actifs de la plante sont dissous dans l’eau par ébullition pour créer une tisane buvable.

– Les cataplasmes. Ils sont préparés en écrasant la partie de la plante contenant les propriétés curatives et appliqués directement sur la zone affectée.

– En salade pour certaines. C’est une façon d’ingérer les herbes médicinales de manière directe.

– Les sirops. Ils sont préparés en extrayant les composants actifs ou médicinaux de la plante avec de l’eau et en les dissolvant avec du sucre ou du miel pour être ingérés.

– Les jus. Ils sont obtenus en pressant ou en liquéfiant des plantes fraîches ou leurs fruits.

– Les vapeurs. Celles de certaines plantes, émises sous l’action de la chaleur, sont utilisées pour le traitement des affections du système respiratoire.

– Les préparations phytopharmaceutiques. Extraits obtenus industriellement pour être pris comme médicament ou utilisés comme pommade.

Plantes médicinales les plus populaires

Il existe une grande variété de plantes médicinales, cependant, certaines des plus connues et des plus efficaces selon leurs propriétés sont :

– L’aloe vera, pour apaiser les brûlures de la peau et obtenir une peau douce et lisse.

– L’arnica, pour traiter les états inflammatoires, les contusions, les entorses et les douleurs.

– L’armoise, pour les douleurs menstruelles et post-partum.

– La fleur de calendula, un anti-inflammatoire naturel, pour les brûlures et les irritations de la peau, les ulcères et les infections.

– L’eucalyptus pour les maladies des voies respiratoires.

– Le ginseng, pour traiter le diabète et les problèmes de dysfonctionnement érectile.

– Le gingembre, pour les problèmes digestifs, la fatigue, les maux de tête et les crampes menstruelles.

– Les feuilles de molène, pour les bronchites, la toux, les maux de gorge et les rhumes.

– Les feuilles de menthe poivrée.

Les feuilles d’eucalyptus et de menthe poivrée sont couramment utilisées pour soulager les affections respiratoires et gastriques.

– La lavande, pour les problèmes de stress et d’anxiété.

– La camomille pour les problèmes intestinaux.

– Le tilleul, pour l’insomnie et le stress.

– La Mélisse, pour les problèmes nerveux, le stress, l’insomnie et la tachycardie.

– Le thym, pour stimuler l’appétit, antimicrobien et antiseptique.

– La menthe poivrée, pour combattre les ballonnements, les problèmes d’estomac, les tensions musculaires et les calculs rénaux