La NSA ne peut dire combien de citoyens américains elle a à l’œil. Elle est en train de compter à la demande d’une commission chargée d’étudier la reconduction de la loi autorisant Prism, le programme de surveillance dénoncé par Edward Snowden.

Ce genre d’aberration n’a pourtant rien d’étonnant quand on sait, grâce à l’historien américain Edward Luttwak, quelle logique bêtement bureaucratique a présidé à l’essor de cet espionnage généralisé. A l’origine, explique-t-il dans cet article stupéfiant du Times Litterary Supplement traduit dans Books en décembre 2014, le désir des fonctionnaires d’une administration inefficace de ne pas perdre leur travail à la fin de la Guerre froide…

Raconter la manière dont nous sommes passés du travail d’interception des communications échangées par les gouvernements, les armées et les criminels du monde entier à la collecte indiscriminée des paroles, des courriels et des transmissions de données échangées par tous, c’est raconter l’histoire désespérément banale d’une dégénérescence bureaucratique ô combien prévisible…

Les livres à lire :

Nulle part où se cacher :

Le 31 mai 2013, Glenn Greenwald s'envole pour Hong Kong rencontrer Edward Snowden, l'ex-agent de la NSA qui a décidé de révéler comment le gouvernement américain et ses alliés espionnent les communications et les réseaux Internet du monde entier. Snowden n'a que vingt-neuf ans, mais il est prêt à risquer la perpétuité pour défendre le droit fondamental de chacun à disposer de sa vie privée. Sa détermination et son sang-froid forcent l'admiration de Greenwald, qui va décider de se battre pour faire connaître la vérité, malgré les menaces et les obstacles. En juin 2013, la première bombe est lancée : un article sur la collecte, par la NSA, des données téléphoniques de millions de clients de l'opérateur Verizon paraît dans le Guardian. Suivront des dizaines d'autres révélations, tout aussi explosives.
Dans Nulle part où se cacher, Glenn Greenwald revient sur chaque étape de cette incroyable affaire et la complète par des pièces inédites : de la publication de preuves accablantes pour la NSA en passant par les techniques du renseignement américain jusqu'à la responsabilité des plus grandes entreprises du net dans ce scandale qui met en péril notre liberté individuelle.

Le dossier Snowden 

En 2013, Edward Snowden, jeune agent de la NSA (Services secrets américains), décide de révéler au monde entier les dérives de l'espionnage d'État, qui viole les libertés individuelles des particuliers comme des chefs d'État. En faisant ces révélations, Snowden risque sa liberté et même sa vie. Au fil d'innombrables péripéties, il confie ses dossiers à un journaliste du Guardian afin d'en assurer la diffusion, quoi qu'il lui arrive.
Le livre raconte tout le déroulement de l'affaire jusqu'à l'arrivée de Snowden à Moscou où il a trouvé asile. C'est une succession d'épisodes dignes d'un roman d'espionnage,: traque, menaces, intimidations exercées sur les journalistes, destruction de disques durs… Ce récit haletant est aussi un témoignage inédit sur le fonctionnement des services secrets internationaux, leurs ententes et leurs rivalités.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
L’anniversaire de Windows 10 : Quelles sont les mises à jour prévues ?

Selon les statistiques, Microsoft Windows 10 a dépassé les 270 millions d'installations sur toutes les plates formes disponibles. Ce nombre...

Fermer