Quels sont les appareils médicaux les plus utilisés pour faire des diagnostics?

Comme leur nom l’indique, les appareils de diagnostic permettent aux personnels de santé de rechercher et de déterminer la cause d’une pathologie ou d’une maladie. En d’autres termes, c’est notamment grâce à ces appareils qu’il est possible de proposer aux patients des traitements et remèdes adaptés. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux principaux appareils de diagnostic utilisés par les médecins traitants.

Le stéthoscope

Le stéthoscope est un appareil de diagnostic essentiel pour les professionnels de santé. Avec ses deux embouts auriculaires, il permet d’entendre les vibrations du coeur et des poumons grâce au pavillon placé sur la poitrine ou le dos du patient. Ce pavillon dispose de deux côtés différents, capables de capter plusieurs types de fréquences sonores.

Le tensiomètre

Comme son nom l’indique, le tensiomètre est utilisé pour mesurer la tension artérielle du patient. Il existe plusieurs types de tensiomètres : alors que certains dispositifs s’installent autour du poignet, d’autres sont placés autour du biceps. En outre, on retrouve dans le commerce des tensiomètres manuels ou électriques. D’ailleurs, ces derniers fonctionnent avec des Piles C, à l’instar d’autres équipements comme l’otoscope ou l’ophtalmoscope.

Le thermomètre

Le thermomètre médical est un dispositif permettant de prendre la température du patient. Généralement, les professionnels de santé utilisent les dispositifs fonctionnant par infrarouge. Ceux-ci sont placés à quelques milimètres du front et fournissent une mesure précise. Il existe évidemment les thermomètres auriculaires, digitaux ou rectaux, mais ces dispositifs n’offrent pas de résultats aussi précis et efficaces que le thermomètre à infrarouge sans contact.

L’otoscope

Grâce à un otoscope, le médecin est en mesure d’inspecter le conduit auditif, ainsi que le tympan du patient. L’otoscope peut être utilisé par un médecin traitant, mais aussi et surtout par les ORL. L’otoscope se compose d’une lentille grossissante et doit être utilisé en complément d’un spéculum. Alors que certains dispositifs sont muraux, d’autres fonctionnent à piles. Les otoscopes les plus performants fonctionnent avec un éclairage par fibre optique, afin de permettre un examen précis.

L’ophtalmoscope

L’ophtalmoscope permet de réaliser des ophtalmoscopies, c’est-à-dire un examen de l’intérieur de l’œil. Grâce à ce dispositif, il est possible d’examiner la rétine, la cornée, les chambres de l’oeil, ainsi que l’iris, le cristallin et le vitré. L’utilisation d’un ophtalmoscope nécessite de prendre certaines précautions. En effet, puisqu’il est équipé d’un système d’éclairage et doit être utilisé dans une pièce sombre, il peut être à l’origine de troubles de la rétine. S’il est bien utilisé, l’ophtalmoscope est atraumatique et sans danger pour le patient.

Ces équipements de diagnostic fonctionnent par piles ou batteries rechargeables et se déclinent dans plusieurs modèles. Les professionnels choisiront le modèle qui leur convient le mieux, en fonction de la qualité et du type de lumière, des diaphragmes, des filtres et du type d’alimentation.