La sculpture est l’une des plus anciennes formes d’art si ce n’est l’une des premières. On a en effet retrouvé des Vénus ou figures féminines datant du paléolithique, soit 40.000 ans avant la naissance de Jésus Christ. Les supports sont alors en os, en ivoire, en pierre ou en terre. L’humain a donc toujours ressenti le besoin de représenter son entourage, qu’il s’agisse de ses congénères ou de ses objets du quotidien. Pouvait-on parler alors d’art ? Cette notion n’est-elle pas seulement une construction de l’esprit ? L’intérêt pour la sculpture ne s’est en tout cas jamais démenti et les sculptures contemporaines occupent une part indéniable du marché de l’art actuel avec une richesse dans les matériaux et dans les styles. Ceci rend cette forme d’expression d’autant plus difficile à organiser.

sculpture contemporaineComment classer une sculpture contemporaine ?

Contrairement à la peinture, la sculpture semble échapper aux modes et ne pas s’inscrire nécessairement dans un mouvement artistique établi. La sculpture est ainsi parfois difficile à classer et l’on se sent alors contraint de faire référence à son matériau ou au thème qu’elle aborde.

On distingue ainsi des sculptures en pierre de celle en bronze, en terre cuite, résine, plastique, bois ou même en papier. L’utilisation de la matière est infinie et ne répond à aucun critère académique.

L’autre façon de classer une sculpture est de faire appel à ce qu’elle représente : portrait, nu, abstrait, naturaliste, animalier, géométrique, figuratif etc…

Des objets du quotidien peuvent aussi devenir sculpture et c’est ainsi que des masques africains, des boucliers, des sceptres se sont vus qualifiés à tort de sculpture alors qu’ils ne sont que le reflet d’un mode de vie et de coutumes.

Pourquoi dès lors parler de sculpture contemporaine ? Parce qu’elle s’inscrit dans son époque, que son auteur est vivant, qu’elle est le contraire du classicisme grec ou antique ? Tout peut être admis et même l’idée qu’une œuvre contemporaine n’est pas forcément moderne.

L’art africain acteur de l’essor de la sculpture

Il reste aussi la possibilité de classer la sculpture selon le continent dont elle provient. Parmi cette typologie, l’art africain est devenu ces dernières années l’un des moteurs du marché de l’art. En pleine croissance avec 23,3 milliards de dollars de transactions en 2016 pour l’art moderne et 8 millions pour l’art contemporain, le secteur de l’art contemporain africain a vu des transactions de plus de 1 million de dollars augmenter de 200% en 2016.

Parmi ces œuvres, l’art premier fait encore très bonne figure et la sculpture occupe aussi une part non négligeable avec une prédominance pour les artistes originaires de l’Afrique du Sud. Cette part d’exotisme séduit aussi les artistes occidentaux qui trouvent dans la sculpture africaine une source d’inspiration infinie.

Les galeries qui présentent ce type d’œuvres étaient qualifiées autrefois d’audacieuse, alors qu’on leur reconnait aujourd’hui le talent de l’avant-garde en ayant su être précurseur d’un phénomène qui n’est pas près de s’arrêter.

La sculpture contemporaine est riche d’artistes de plus en plus experts dans le traitement des matériaux avec des œuvres qui deviennent aussi monumentales.

Catégories : Art

Lire les articles précédents :
cahuita costarica
Préparer votre prochain voyage au Costa Rica

Niché au cœur de l’Amérique centrale, entre le Nicaragua et le Panama, le Costa Rica est encore un pays épargné...

Fermer