Du sens profond des ossements : histoire et symbolisme des têtes de morts

 

Vous les avez déjà vus, ces crânes décorés de couleurs vives, magnifiquement ornés de motifs et de fleurs. La « Tête de mort » est l’un des symboles du moment. Explorons sa signification, son histoire et son importance.

La Tête de mort comme symbole historique

Ces magnifiques crânes ont été vus pour la première fois au 17ème siècle de manière traditionnelle. Créée pour honorer les morts lors de la Journée des morts, cette fête trouve ses racines dans les célébrations culturelles aztèques, mayas et toltèques du Mexique. Aujourd’hui, il est possible de les voir partout !

Une façon traditionnelle de les voir est sous forme de bonbons, appelés « crânes en sucre », et le détail – très fréquent au Mexique – est de les offrir à une personne vivante, généralement avec son nom sur le dessus. D’autres formes peuvent être artisanales, avec des matériaux tels que des bijoux comme la bague tête de mort, de la porcelaine, de l’argile, de la peinture, etc. utilisés sur les autels dans les maisons ( notamment au Mexique) pour rendre hommage aux parents défunts de la famille. Le jour des morts est basé sur la réflexion, l’hommage aux ancêtres et aux personnes décédées, et le souvenir des bons moments passés avec toute la famille. Ce jour sacré implique également de nombreuses fleurs qui sont apparues sur les marchés, dans les rues et chez les gens. Les gens décorent également les autels de leur maison avec leurs proches. Cette fête ne doit pas être confondue avec Halloween, car il s’agit de fêtes et de traditions distinctes.

Enfin, les crânes ou têtes de morts ont réussi à apparaître dans les caricatures politiques et même dans la poésie. Cela permet de rappeler que ceux qui sont au pouvoir ne le seront pas éternellement, et c’est une façon de dénigrer les responsables.

Signification culturelle et symbolisme

Les têtes de morts sont profondément enracinés dans de nombreuses cultures et coutumes, et il est important d’honorer ses racines et son histoire sacrée. Elle concerne le mode de vie, la mort et la façon dont elle affecte la vie quotidienne. Les crânes sont un rappel puissant de notre propre mortalité. Cela peut vous sembler normal ou macabre, mais en réalité, cela signifie que la mort est aussi puissante et sacrée que la vie, et que c’est un processus qui doit se produire. Cette approche édulcorée de la mort (avec l’intention de le faire) prend en charge la peur de la mort. Se souvenir de ceux qui sont passés à une autre vie avec amour, lumière, sourire et courage, pour qu’ils se sentent honorés et pour que ceux qui nous entourent aujourd’hui sachent aussi que nous voulons être honorés.
Les crânes servent de preuve solide de la foi en l’au-delà.

Les têtes de morts dans l’histoire

À l’époque de la Renaissance, le thème de la mort était représenté avec beauté, décorum et grâce, ce qui se reflétait dans les monuments funéraires, où la mort était représentée avec la grâce artistique typique de l’époque. Au XVIIe siècle, en Italie, on a commencé à fabriquer des sépultures qui présentaient un symbolisme faisant appel aux sentiments et aux émotions des gens afin de les émouvoir profondément et de les sensibiliser à la nature éphémère de la vie.

Que signifie le symbole du crâne ou de la tête de mort ?

Le crâne est également utilisé comme symbole de la mort, comme signe de danger ou comme indication sur l’étiquette d’une substance toxique. Le crâne a également été utilisé par les pirates, avec deux tibias croisés sur un fond noir, comme symbole sur leurs drapeaux. On l’associe le plus généralement à la piraterie ou la toxicité, en revanche ce symbole est aussi présent dans de nombreux autres domaines comme la religion, la politique, l’art, la mode, le tatouage ou encore la musique…
Associée à la Mort et aux vanités humaines, la symbolique du crâne trouve racine dès l’antiquité et continue de susciter l’intérêt dans nos sociétés contemporaines.

Quand vous verrez un crâne, souriez et dansez de joie. C’est un rappel que vous êtes vivant, que vous respirez et que, même si la vie est éphémère, vous ne devez pas avoir peur. Vivez chaque instant comme si c’était le dernier, librement et profondément, et n’oubliez jamais que vos ancêtres sont tout autour de vous et vous soutiennent. Cela fait de vous, et de tous ceux que vous aimez, des êtres éternels.